Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incontournables

Jérôme Delatour 
Feuilleter Danser
et Ballettanz

 

Photo

360-berlin.de (Berlin)
ArtComArt (France)
Patrick Berger (France)
Eric Boudet (France)
Cit'en scène (France)
Dance Photo (Berlin)
David-o.net (France)
Fédé Photo (France)
Images de danse (France)
Laurent Paillier (Paris)
Laurent Paillier sur Flickr...
et sur Photoshelter
Photodanse.fr
(Vincent Jeannot, Paris)
Photolosa (Toulouse)

Photoscène (Agathe Poupeney) : festival Paris Quartier d'été, festival Bains numériques
PlotPoint PicturesBerlin
Raphaël Pierre (Paris)
Jef Rabillon (Angers)
Christine Rogala

Nathalie Sternalski (Paca)

Tancelet.hu (Hongrie)
Terasz.hu (Hongrie) ZZZ
Ursula Kaufmann
(Allemagne)

YoanafotoDanza (Espagne)

Professionnels seulement :
Enguerand Bernand (France)
Pierre Grosbois (France)


Audio

Des Fourmis dans les jambes ♥♥♥
Movement Museum (interviews, Montréal) ♥♥♥


Vidéo

Article19 (Grande-Bretagne) ♥♥♥

Artsalive.ca (Canada) ♥♥♥
Chorème (Canada) ♥♥♥
CND, la saison en images
Concordia University (Canada)

Contemporary Body Movement... Research
Culturebox (France) ♥♥♥
Dance-tech.net
Dailymotion : l'exploration d'Images de danse
Danza.es (Espagne)
♥♥♥

ImPulsTanz (Vienne) ♥♥♥
Idança
(Portugal)
Kulturvision (Vienne)
♥♥♥ 
Movimiento.org ♥♥♥
Muvideo (Italie) ♥♥♥
Numeridanse (Lyon) ♥♥♥
Oc-tv (Toulouse)
On-line-dance.tv
ZZZ
Pacabox (région PACA)
TanzForumBerlin
(Berlin) ♥♥♥
Videodance.org.uk (infos et liens)
Videodance.org.uk sur Delicious (liens) ♥♥♥

Vimeo : Contemporary Dance ♥♥♥
YouTube : le choix d'Images de danse ♥♥♥

Vlogs

Weekly Rites (Clare Byrne) ♥♥♥
Dance Vids (Bam Productions) ZZZ
Dance Vlog (Lei Stone) ZZZ
Little Dances Everywhere (Zena Bibler)
Lo Studio 28
  ZZZ

 

Agendas et critiques

Scènes 2.0 ♥♥♥
Arcadi (Île-de-France)
CritikArt.net (France)

Contredanse (Belgique)
♥♥♥
Danzine.fr

Danse suisse (Suisse) ♥♥♥
Danstidningen (Suède)
DfDanse (Montréal)
EuroNews (reportages vidéo)
Fluctuat

Horschamp.org (Cassandre) ♥♥♥
Ladanse.com
La Terrasse
(Île-de-France)
La Tribune
Mediapart
Le Figaro
Le Monde
L'Humanité
Libération

Mouvement ♥♥♥
Obscena ♥♥♥
Offoffoff (New York)
ParisART (France)

Scènes magazine (Suisse)
Tanz.at
(Autriche)
Tanznetz.de ♥♥♥

Tanzserver-nrw (Allemagne)
Théâtre on line

Théâtrorama
Umoove

Des blogs comme
s'il en pleuvait

Artistes créatifs ZZZ
Berlin sur scènes

Bien culturel
♥♥♥
Blog de l'amitié créative
ZZZ
Blog de Ladanse.eu
Clochettes
♥♥♥
Counterfnord
♥♥♥
Cour ou jardin
ZZZ
Critiphotodanse

Da...nce ♥♥♥
Dance on Paper
Danse à l'Oeuvres ♥♥♥
Danse à Clermont
Danse-à-Montpellier ♥♥♥
Danse et dense
Dansez.info (Caen)
Dansistan
La Danza contemporanea

David-o.net

Double Je
ZZZ

Else danse
Favorites choses
Flailbox

I am what I am ZZZ
Idanca
(Portugal)
In the Mood for Jazz
Journal d'un danseur
♥♥♥
Le 06 danse (Alpes-Maritimes) ZZZ
Mezetulle
Miklos
Native Dancer
Networked_Performance

(danse en réseau)
O Melhor Anjo
♥♥♥

Panopticon
So...
ZZZ
Tadorne ♥♥♥
Uncoy ♥♥♥

Un soir ou un autre ♥♥♥

Zappingdanse ZZZ

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/jerome.delatour" title="Jérôme Delatour" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1566402414.940.1441441975.png" alt="Jérôme Delatour" style="border: 0px;" /></a><!-- Facebook Badge END -->

Recherche


 
Agathe-Poupeney_Retrospective-photosensible.jpg
    Après l'album photo DC/VJ 2010 de Vincent Jeannot, toujours disponible, Agathe Poupeney publie Rétrospective photosensible, qui revient sur cinq années passées à photographier le festival Paris quartier d'été. Les plus radins le feuillèteront en ligne, les autres le commanderont ici
 
 

DVD toujours disponibles (critique un de ces jours ;-)...) : La danse : le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman ; Chic et danse 1, de Philippe Vallois (Nijinski, la marionnette de Dieu - Huguette Spengler, la nébuleuse du rêve)

 

Archives

Le meilleur de Flickr

19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 22:12
Visuelsimple1.jpg
Photo © Phile Deprez - Concept photo : Mathilde Geens

Conception graphique Laetitia Ballesteros

 
Nightshade est la traduction anglaise de belladone, plante très toxique dont les baies noires fournissent une drogue. Administrées par gouttes sur l'oeil, elles dilatent la pupille, effet autrefois recherché par les belles italiennes (belle done) pour accroître l'envoûtement de leur regard.

J'ai de bonnes et de mauvaise nouvelles.

On commence par les bonnes ?
Le concept de Nightshade, imaginé par Dirk Pauwels, est intéressant : confronter le strip-tease à la danse contemporaine. Le nu est assez présent dans la discipline, mais généralement ressenti comme problématique, aussi bien par les chorégraphes que par le public. De plus, ce concept réunit culture "populaire" et art "savant". Le choix de ce spectacle, qui a déjà pas mal tourné à l'étranger puis en France, pour la réouverture de la Grande Halle de La Villette forme un clin d'oeil bienvenu, car cette grande dame vient à peine de jeter ses derniers voiles de restauration. La voilà maintenant plus nue que nue, s'exhibant derrière ses vitres jusqu'au squelette. La salle de spectacle est on ne peut plus sobre et dépouillée. C'est le bâtiment lui-même, sa carcasse métallique peinte en gris métallisé, les lattes du toit peintes en blanc, de larges tentures noires très simples faisant office de murs, des banquettes tendues de velours cramoisi. Dans ce grand espace, traversé d'odeurs de confiserie de fête foraine, plane quelque chose de mortuaire. A l'affiche de Nightshade, un chat très Jan Fabre, que l'on retrouve déambulant comme un gros fantôme phosphorescent sur le rideau noir de la scène. Un chat nu mais pas à poil, un monstre incongru et intrigant à la fois, comme au fond le sujet du spectacle. Une fois de plus, c'est de la Belgique que vient la nouveauté. Son riche passé culturel offre à ses artistes des trésors d'inspiration dans lesquels ils puisent avec bonheur.

Les mauvaises nouvelles maintenant.
On attendait que les sept chorégraphes rassemblés s'interrogeassent sur le statut du strip-tease : danse ou pas danse (pourquoi ne pas en faire un genre, comme le hip-hop ou la non-danse ?), et sur sa place dans nos sociétés démocratiques où, depuis quarante ans, nous nous exposons nus sur les plages. Définitivement désuet, le strip-tease ? Le texte de présentation de La Villette entend répondre d'emblée à la question, sur un ton étrangement moralisateur : le strip-tease s'est pornographié, y lit-on sous la plume du metteur en scène Pol Heyvaert, parce que la société est devenue plus dure.
Partant de bonnes intentions, sans doute, et d'une générosité un tantinet condescendante (on a mis les petits plats dans les grands : belle et grande salle, belle musique originale de bois d'Ad Cominotto, naviguant entre musique médiévale, jazz, trompes tibétaines), Nightshade aboutit en fait à une disqualification radicale du strip-tease. Ici l'on prévient que ce n'est pas une danse, et qu'il a donc fallu le chorégraphier - comme s'il n'existait pas des écoles de strip-tease, comme si les strip-teasers ne devaient pas s'inventer leur chorégraphie, bonne ou mauvaise. Là on présente les chorégraphes, en oubliant de présenter les interprètes ; or ces soloïstes sont tous strip-teasers professionnels. Préférer des strip-teasers à des danseurs est sans doute une façon de leur rendre hommage ; mais en même temps c'est une manière de montrer ce qu'ils pourraient faire si, abandonnant leur pratique basse, mécanique et alimentaire, ils acceptaient de se laisser coacher et sauver par l'Art avec un grand A. C'est en tout cas maintenir le strip-tease à sa place, chez les strip-teasers.
Le flyer de La Villette, au verso rose bonbon, prévient naïvement que le strip-tease a été dûment "débarrassé de son odeur de souffre" (sic !) Le strip-tease sans soufre, n'est-ce pas comme si le diable communiait à la messe ? Que lui reste-t-il donc après cela ? De fait, le strip-tease corrigé par l'Art ne brille ni par sa fantaisie, ni par sa sensualité, et se révèle pour le moins ennuyeux. Tout a été fait pour oublier l'ambiance des bars, et le spectateur se trouve maintenu à distance respectable et ostensible de la scène - à 6 ou 7 mètres pour le moins d'une estrade haut perchée. L'on ne peut s'empêcher de penser, encore une fois, que les artistes contemporains ont un problème avec le sexe, voire qu'ils en ont peur.

Alain-Platel-2bis.jpg
Caroline Lemaire - Alain Platel (photo © Phile Deprez)

Dans leur ensemble, les sept chorégraphes ne paraissent pas non plus avoir pris cette commande très au sérieux. La plupart a puisé dans ses habitudes pour produire son petit numéro. Vera Mantero nous ressert son regrettable Hey Dude... pour donner dans la bouffonnerie gentillette (son interprète, Delphine Clairet, reprend jusqu'aux intonations de la chorégraphe ; elle a pourtant du potentiel). Il n'y a rien à en retenir, sauf cette image de l'eau qui purifie le corps en le dévoilant. Claudia Triozzi a décalqué sa dernière chorégraphie, Up to Date : un corps plongé dans un écrin de tapisserie virtuelle (Jacques Ninio), mélange de tangkas, de taches de Rorschach et de Gustave Moreau. Couvert de cette texture colorée, le corps nu semble à peine déshabillé (bel exercice esthétique, un peu vain, hué par certains, un peu sévères tout de même). Wim Vandekeybus a fait de la vidéo. Alain Platel a rendu un véritable hommage au strip-tease. Il en a produit l'épure, la synthèse ultime, avec sa touche personnelle : le raffinement, la grâce, un glamour très années 1980. Sa superbe interprète, Caroline Lemaire, joue son rôle à la perfection. Comme les grands chefs, Platel sait que tout est dans le produit et dans la cuisson. Il ne manque à son show qu'un soupçon de folie. Je passe sur la proposition d'Eric de Volder, extrêmement pâlichonne, une fois passée la première image : une femme à terre, baignée de rouge fumée, comme dégommée par un gros calibre extra-terrestre. La seule à vraiment tirer son épingle du jeu est Caterina Sagna, qui a su en appeler aux fantasmes en jouant la carte du conte cruel (je n'en dis pas plus). Simple et efficace. Enfin, n'oublions pas Johanne Saunier et son interprète Gidi Meesters - le seul strip-teaser mâle de la soirée - qui ont réussi une performance délicate et sensible, où le strip-teaser mime son numéro, avant d'ôter l'essentiel.

Caterina-Sagna-1.jpg
Sky van der Hoek - Caterina Sagna (photo © Phile Deprez)

Bref : une excellente idée, mais des chorégraphes en petite forme, excessivement sages qui, à tous les sens du terme, n'ont qu'à peine effeuillé leur sujet.

Pour finir, je dois remercier La Villette, au nom de la communauté des bloggeurs, de m'avoir invité dans ses murs. Cette invitation témoigne d'un véritable esprit d'ouverture aux nouvelles formes d'expression critique encore trop rare parmi les programmateurs culturels. Bravo !


♥♥♥♥♥♥ Nightshade est donné à la Grande Halle de La Villette du 18 septembre au 13 octobre 2007.

Il y a deux extraits vidéo originaux du spectacle à voir ici et , dus au travail de notre ami Werner Sohajek, créateur de l'excellent Kulturvision.

Votez pour cette pièce pour participer au Palmarès de Scènes 2.0 !

Partager cet article

Repost 0
Published by JD - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

guy 14/10/2007 21:17

Oui, un sympathique site de naturistes http://www.vivrenu.com/viewtopicH.php?topic=9492&forum=81a mis un lien sur mon recit de la perfomance des gens d'Uterpan (X-event 2.quelquechose) , je n'en suis pas peu fier.

JD 02/10/2007 23:58

Heureusement, Guy, que tu es là pour me mettre des commentaires, sans quoi je me sentirais bien seul sur mon petit blog...Ce que tu dis ne m'étonne pas du tout. La nudité est la chose la plus recherchée sur mon blog d'après les statistiques (articles les plus lus et mots clefs tapés dans les moteurs de recherche).

Guy 02/10/2007 17:44

Comme le Tadorne le faisait encore remarquer hier, c'est étrange comme ces sujets sont trés lus. J'ai donc écrit déja deux chroniques sur Nightshade, et j'ai déja eu un peu plus de visites que sur les articles concernant Claudel ou Montherlant. Tu me pardonnera donc surement d'annoncer ici que je mets la 3eme et dernière en ligne ce soir ou demain....

Articles Récents

Festivals & cies

Quelques festivals...


Hiver


Artdanthé (Vanves, entre novembre et mars)
Faits d'Hiver (Île-de-France, janvier)
Tanztage Berlin (janvier)
SzólóDuó Tánc Nemzetközi Fesztivál (Budapest)
Escena contemporanea (Madrid, janvier-février)
Vivat la danse ! (Armentières, février)
Tanzplattform (février, Allemagne)  
DañsFabrik (Brest, février-mars)
Les Hivernales d'Avignon (Avignon, février-mars)
Tanz Bremen (Brème, mars)
Les Repérages (Lille, mars)
Biennale nationale de danse du Val-de-Marne (mars-avril)

Printemps


Biennale de danse de Charleroi (mars-mai)
Freedance
(Dniepropetrovsk, Ukraine, avril)
Brasil Move Berlim (Berlin, avril)

Springdance (Utrecht, avril)
La danse de tous les sens (Falaise, mai)

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Île-de-France, mai-juin)

Festival TransAmériques (Montréal, mai-juin)
Tanec Praha
(Prague, juin)
Dance Week Festival (Zagreb, juin)
Uzès Danse
(Uzès, juin)
Latitudes contemporaines (Lille, juin)
Alkantara festival (juin)
Zawirowania (Varsovie, juin)

Eté


Festival de Marseille (juin-juillet)

Montpellier danse (Montpellier, juin-juillet)
Festival d'Avignon (Avignon, juillet)
L'Eté des Hivernales (Avignon, juillet)
ImPulsTanz (Vienne, juillet-août)
Paris quartier d'été (Paris, juillet-août)
Internationale Tanzmesse nrw (Düsseldorf, août)
Tanz im August (Berlin, août-septembre)

Automne


Biennale de la danse (Lyon, septembre)

Le Temps d'aimer (Biarritz, septembre)
Plastique Danse Flore (Versailles, septembre)
Dansem (Marseille, septembre-octobre)
Sidance (Séoul, septembre-octobre)
iDans (Istanbul, septembre-octobre)

Ciało/Umysł (Varsovie, septembre-octobre)
Festival d'Automne (Paris, septembre-décembre)
Les Eclats chorégraphiques (Poitou-Charentes, octobre)
Tanzhautnah (Cologne, octobre)
123Tanz (Hall, Autriche, octobre)
Tanztendenzen (Greifswald, octobre)
Bøf (Budapest, octobre)
Panorama de dança (Rio de Janeiro, octobre-novembre)
Dance (Munich, octobre-novembre)
Fest mit Pina (Allemagne, novembre)
Euro Scene Leipzig (novembre)
Les Inaccoutumés (Paris, novembre-décembre)
Decemberdance (Bruges, décembre)

Dates variables


DatanzDa (Zürich)
Les Grandes traversées (Bordeaux)
Ikonoclaste (Wuppertal)
Junge hunde (Kanonhallen, Danemark)



... & compagnies


cie l'Abrupt (Alban Richard) VID
Absolutamente (Jesus Sevari)
AIME (Julie Nioche)
Aitana Cordero VID
Alias (Guilherme Botelho)
Ann Liv Young DVD
Anna Halprin
Ann van den Broek VID
cie Ariadone (Carlotta Ikeda) VID
Arthur Kuggeleyn + Co.
As Palavras (Claudio Bernardo) VID
Association Achles (David Wampach) VID
Association Edna
(Boris Charmatz)
cie Caterina Sagna VID
cie Cave canem (Philippes Combes) VID
cie Christine Le Berre
cie C.Loy (Cécile Loyer) VID
Corps indice (Isabelle Choinière) VID
cie Dans.Kias (Saskia Hölbling) DVD
cie DCA (Philippe Decouflé) VID
Deja donne
(Lenka Flory et Simone Sandroni) VID
Digital Video Dance Art (Iker Gómez) VID
Dorky Park (Constanza Macras) VID
Editta Braun Company VID
Erna Omarsdottir VID
cie Felix Ruckert
Les Gens d'Uterpan (Annie Vigier/Franck Apertet)
cie Gilles Jobin DVD VID
cie Greffe (Cindy van Acker)
Groupe Noces (Florence Bernad) VID
Hors Commerce (Hélène Cathala) VID
cie Isabelle Schad
Jeremy Wade
cie Jocelyne Danchik VID
cie Jours tranquilles (Fabrice Gorgerat)
cie Kataline Patkaï
Katharina Vogel VID
Kekäläinen & Company
cie Krisztina de Châtel DVD
Kwaad bloed vzw
(Charlotte vanden Eynde & Ugo Dehaes)
L1 danceLab (collectif hongrois)
La BaZooKa VID
La Ribot DVD
La Ventura et cie (Anna Ventura) VID
La Zampa (Magali Milian-Romuald Luydlin) VID -> photos
cie L'Explose (Tino Fernández)

cie Li-Luo (Camille Mutel) VID
Liquid Loft (Chris Haring) VID
Marcela Levi VID
cie Marie Chouinard
VID
Márta Ladjánszki VID
Mette Ingvartsen VID
MHKArt (Meryt-Halda Khan) VID
Michèle Noiret VID
Mossoux-Bonté DVD VID
Niko Raes VID
Olga Pona VID
cie Pal Frenak
Perrine Valli
Pé Vermeersch VID
cie Philippe Saire
cie Post-Retroguardia (Paco Dècina)
Quasi Stellar (Apostolia Papadamaki)
Re.al (João Fiadeiro) VID
Real dance Super Sentai (Ines Birkhan & Bertram Dhellemmes)
cie Rosalind Crisp
VID
Rosas (A. T. de Keersmaeker) DVD
RoseAnne Spradlin Dance
Sinequanon VID
Sol Picó
Superamas VID
cie Thor (Thierry Smits) VID
cie Toufik OI VID
Troubleyn
(Jan Fabre)
Ultima vez (Wim Vandekeybus) DVD VID
United-C (M. van der Put / P. Roelants) VID
Virginie Brunelle

Viviana Moin
XLproduction (Maria Clara Villa-Lobos) VID
Yasmeen Godder VID
Yves-Noël Genod

VID