Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incontournables

Jérôme Delatour 
Feuilleter Danser
et Ballettanz

 

Photo

360-berlin.de (Berlin)
ArtComArt (France)
Patrick Berger (France)
Eric Boudet (France)
Cit'en scène (France)
Dance Photo (Berlin)
David-o.net (France)
Fédé Photo (France)
Images de danse (France)
Laurent Paillier (Paris)
Laurent Paillier sur Flickr...
et sur Photoshelter
Photodanse.fr
(Vincent Jeannot, Paris)
Photolosa (Toulouse)

Photoscène (Agathe Poupeney) : festival Paris Quartier d'été, festival Bains numériques
PlotPoint PicturesBerlin
Raphaël Pierre (Paris)
Jef Rabillon (Angers)
Christine Rogala

Nathalie Sternalski (Paca)

Tancelet.hu (Hongrie)
Terasz.hu (Hongrie) ZZZ
Ursula Kaufmann
(Allemagne)

YoanafotoDanza (Espagne)

Professionnels seulement :
Enguerand Bernand (France)
Pierre Grosbois (France)


Audio

Des Fourmis dans les jambes ♥♥♥
Movement Museum (interviews, Montréal) ♥♥♥


Vidéo

Article19 (Grande-Bretagne) ♥♥♥

Artsalive.ca (Canada) ♥♥♥
Chorème (Canada) ♥♥♥
CND, la saison en images
Concordia University (Canada)

Contemporary Body Movement... Research
Culturebox (France) ♥♥♥
Dance-tech.net
Dailymotion : l'exploration d'Images de danse
Danza.es (Espagne)
♥♥♥

ImPulsTanz (Vienne) ♥♥♥
Idança
(Portugal)
Kulturvision (Vienne)
♥♥♥ 
Movimiento.org ♥♥♥
Muvideo (Italie) ♥♥♥
Numeridanse (Lyon) ♥♥♥
Oc-tv (Toulouse)
On-line-dance.tv
ZZZ
Pacabox (région PACA)
TanzForumBerlin
(Berlin) ♥♥♥
Videodance.org.uk (infos et liens)
Videodance.org.uk sur Delicious (liens) ♥♥♥

Vimeo : Contemporary Dance ♥♥♥
YouTube : le choix d'Images de danse ♥♥♥

Vlogs

Weekly Rites (Clare Byrne) ♥♥♥
Dance Vids (Bam Productions) ZZZ
Dance Vlog (Lei Stone) ZZZ
Little Dances Everywhere (Zena Bibler)
Lo Studio 28
  ZZZ

 

Agendas et critiques

Scènes 2.0 ♥♥♥
Arcadi (Île-de-France)
CritikArt.net (France)

Contredanse (Belgique)
♥♥♥
Danzine.fr

Danse suisse (Suisse) ♥♥♥
Danstidningen (Suède)
DfDanse (Montréal)
EuroNews (reportages vidéo)
Fluctuat

Horschamp.org (Cassandre) ♥♥♥
Ladanse.com
La Terrasse
(Île-de-France)
La Tribune
Mediapart
Le Figaro
Le Monde
L'Humanité
Libération

Mouvement ♥♥♥
Obscena ♥♥♥
Offoffoff (New York)
ParisART (France)

Scènes magazine (Suisse)
Tanz.at
(Autriche)
Tanznetz.de ♥♥♥

Tanzserver-nrw (Allemagne)
Théâtre on line

Théâtrorama
Umoove

Des blogs comme
s'il en pleuvait

Artistes créatifs ZZZ
Berlin sur scènes

Bien culturel
♥♥♥
Blog de l'amitié créative
ZZZ
Blog de Ladanse.eu
Clochettes
♥♥♥
Counterfnord
♥♥♥
Cour ou jardin
ZZZ
Critiphotodanse

Da...nce ♥♥♥
Dance on Paper
Danse à l'Oeuvres ♥♥♥
Danse à Clermont
Danse-à-Montpellier ♥♥♥
Danse et dense
Dansez.info (Caen)
Dansistan
La Danza contemporanea

David-o.net

Double Je
ZZZ

Else danse
Favorites choses
Flailbox

I am what I am ZZZ
Idanca
(Portugal)
In the Mood for Jazz
Journal d'un danseur
♥♥♥
Le 06 danse (Alpes-Maritimes) ZZZ
Mezetulle
Miklos
Native Dancer
Networked_Performance

(danse en réseau)
O Melhor Anjo
♥♥♥

Panopticon
So...
ZZZ
Tadorne ♥♥♥
Uncoy ♥♥♥

Un soir ou un autre ♥♥♥

Zappingdanse ZZZ

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/jerome.delatour" title="Jérôme Delatour" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1566402414.940.1441441975.png" alt="Jérôme Delatour" style="border: 0px;" /></a><!-- Facebook Badge END -->

Recherche


 
Agathe-Poupeney_Retrospective-photosensible.jpg
    Après l'album photo DC/VJ 2010 de Vincent Jeannot, toujours disponible, Agathe Poupeney publie Rétrospective photosensible, qui revient sur cinq années passées à photographier le festival Paris quartier d'été. Les plus radins le feuillèteront en ligne, les autres le commanderont ici
 
 

DVD toujours disponibles (critique un de ces jours ;-)...) : La danse : le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman ; Chic et danse 1, de Philippe Vallois (Nijinski, la marionnette de Dieu - Huguette Spengler, la nébuleuse du rêve)

 

Archives

Le meilleur de Flickr

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 22:16
J'ai peiné à m'intéresser à Origine, dernier spectacle de Sidi Larbi Cherkaoui. C'est une vague ode à la femme, au travers des difficultés des rapports de couples. Le tout accompagné de chants médiévaux de diverses cultures interprétés live, comme c'est devenu habituel chez le chorégraphe.

Plusieurs choses me gênent : Sidi Larbi Cherkaoui est trop gentil pour être artiste. Son intention, très affirmée, d'accueillir toutes les races et toutes les cultures, par le mélange des musiques et des corps (quatre danseurs, un Japonais, une Américaine, une Islandaise, un Sud-africain) est sans doute louable, mais sonne creux. S'il faut appeler cela humanisme, c'est un humanisme mou, bien éloigné des enjeux contemporains.
Creux aussi le propos, qui s'attarde aux petites fâcheries quotidiennes homme-femme, dont la trivialité s'oppose, sur le mode comique, aux idéaux philosophiques et mystiques transmis par la musique. Celle-ci, d'ailleurs, ne me convainc guère : son interprétation (par l'ensemble Sarband) est de bonne facture, mais stéréotypée*. Il fut un temps où j'appréciais ce genre de restitution de la musique médiévale ; aujourd'hui elle me paraît à mille lieues de la réalité et de l'esprit de cette musique ; dépassée. Ce n'est en définitive qu'une sorte de country contemporaine, avec ses poncifs obligés, comme le son réverbéré façon cathédrale. Et puis, va pour les chansons d'amour profanes, mais que viennent faire ici des chants chrétiens ? Qu'est-ce que le Kyrie eleison vient faire dans les chamailleries de couple ? Je n'aime pas qu'on utilise des textes sans tenir compte de leur signification. Pourquoi diable, dans ce contexte précis, Sidi Larbi Cherkaoui prie-t-il Dieu de prendre pitié (c'est le sens des deux mots grecs) ?
Au fond, ce mélange de trivial et de mystique apparente assez Origine aux mystères médiévaux. Mais ici les gros poncifs vulgaires s'enfilent en collier : une apparition furtive de l'Origine du monde de Courbet (merci, on nous l'a déjà fait), une pensée profonde sur les réseaux informatiques qui nous aliènent, une vision du couple caricaturale jusqu'à l'ennui, Hildegarde de Bingen en précurseuse du féminisme...

Comme souvent dans une pièce faible ou moyenne (Origine est entre les deux), la danse est souple et fluide, et l'on retient quelques bonnes choses. Et comme tout le monde je retiens la prestation du Japonais Kazutomi Kozuki, la scène préhistorique avec transfert de peau de bête, le mime.
Tout ceci est donc joli, inoffensif, à même de plaire au plus grand nombre ; et, de fait, la pièce est ovationnée. Le mieux que l'on puisse souhaiter pour Origine serait de voir des pièces de ce genre supplanter les comédies musicales populaires, dont elles remonteraient le niveau. Mais pour de la recherche contemporaine, qui devrait figurer dans les priorités du Théâtre de la ville (formons un voeu pour l'an prochain), Origine manque singulièrement d'ambition.

* Soit dit en passant : pour les chants d'Orient, je suis un fan de soeur Marie Keyrouz, dont le site permet d'écouter des extraits de l'ensemble de sa discographie. Si vous ne la connaissez pas encore, courez-y ! Et procurez-vous ses enregistrements de chants byzantins, melchites, maronites les yeux fermés.

Origine, de Sidi Larbi Cherkaoui, a été donné au théâtre des Abbesses du 22 au 27 avril 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by JD - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

vero 13/10/2010 10:05



bonjour jerome, merci pour votre message effectivement vous critiquiez sont spectacle precedente,( certes que je le concois je me suis enflammée globalement sur le
chorégraphe) cependant , je ne parlé aucunement de critiques entre amis après un spectacle , mais de critiques de professionnels ayant un oeil réel sur la danse, et de ce point la je reste
intimement persuadée (en connaissance de cause) que la critique est bien plus façile que de créer, je suis moi meme et créatrice et critique pour un magazine, et meme si je n'ai pas adherer
ou compris ou le chorégraphe voulez nous amener, je l'inscris de façon postive,n'oubliez pas que denigrer un spectacle peut etre très blessant pour les danseurs , personnellement je
place toujours une petite phrase qui permet a tous les intervenants,de sentir que leur travail (meme si je n'ai pas forcement aimé) a porté ces fruits, cordialement   



Jérôme Delatour 10/10/2010 23:32



Bonjour Véro et merci pour votre commentaire. Deux remarques : attention, je critique ici Origine de Sidi Larbi Cherkaoui, non son oeuvre en général. Je ne saurais me prononcer sur
Babel. Par ailleurs, contrairement à ce que vous pensez, critiquer n'est pas tellement plus facile que créer. Critiquer - je n'entends pas par là dire à ses amis au sortir d'une salle
que ce qu'on y a vu était nul ou génial, mais prendre la parole publiquement et engager son nom pour construire un discours singulier sur une oeuvre - est très difficile. Et critiquer avec cette
ambition, c'est créer aussi. C'est vers quoi je tends, et ne parviens presque jamais ;-).



vero 09/10/2010 00:47



je ne suis absolument pas d'accord avec vos critiques sur ce grand choregraphe contemporain qu'est sidi larbi Cherkaoui, j'ai assisté a sa derniere oeuvre babel, est c'est très loin d'etre
"creux" comme vous l'avez percus, bien au contraire, vous n'avez peut etre pas adherer a sont univers ,tous simplement, mais bien au contraire il explore en profondeur les relations
inter-raciales ainsi que les relations hommes-femmes ces mises en scenes sont très abouties et très touchantes, a defauts d'autres chorégraphes qui n'explore qu'en surface le sujet, de plus il
melange intelligement , l'humour, la sensibilité humaine, et qui a t'il de mieux a l'aube du 21 eme siecle de melanger des danseurs d'origines differentes?,n'est ce pas l'essence meme de la danse
de vehiculer de vrai valeur!! il est tellement plus façile de critiquer que de créer... a mediter de la part d'une chorégraphe qui recherche des créations "intelligentes"



Jérôme Delatour 11/06/2010 14:44



Bonjour Manon, merci pour votre commentaire.


Difficile assurément de contenter tous les publics ! L'avantage de la danse contemporaine, c'est qu'on y trouve de tout, des spectacles très abordables et d'autres très exigeants. L'essentiel est
que celui-ci vous ait plu, et donné envie d'en voir d'autres... Mes avis ne peuvent pas être objectifs, ils sont le reflet de mon cheminement personnel. Et les commentaires sont faits pour les
nuancer, les contredire. Je ne suis jamais aussi heureux que quand un lecteur vient déposer un avis différent du mien.



manon 11/06/2010 14:19



Je trouve votre critique très dure pour un spectacle d'une grande ouverture d'esprit. J'ai trouvé cette pièce ludique et d'une grande beauté. N'avez-vous pas apprécié le travail autour
du manteau de fourrure? Des spectacles comme ça il en faudrait plus, ne serait-ce que pour donner envie à tout le monde de s'intéresser à la danse. Quand on sait que 68% des français ne
sont jamais allés à un spectacles de danse classique ou contemporaine, ça éviterait que la danse soit uniquement un loisir de bac +4 et plus.



Articles Récents

Festivals & cies

Quelques festivals...


Hiver


Artdanthé (Vanves, entre novembre et mars)
Faits d'Hiver (Île-de-France, janvier)
Tanztage Berlin (janvier)
SzólóDuó Tánc Nemzetközi Fesztivál (Budapest)
Escena contemporanea (Madrid, janvier-février)
Vivat la danse ! (Armentières, février)
Tanzplattform (février, Allemagne)  
DañsFabrik (Brest, février-mars)
Les Hivernales d'Avignon (Avignon, février-mars)
Tanz Bremen (Brème, mars)
Les Repérages (Lille, mars)
Biennale nationale de danse du Val-de-Marne (mars-avril)

Printemps


Biennale de danse de Charleroi (mars-mai)
Freedance
(Dniepropetrovsk, Ukraine, avril)
Brasil Move Berlim (Berlin, avril)

Springdance (Utrecht, avril)
La danse de tous les sens (Falaise, mai)

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Île-de-France, mai-juin)

Festival TransAmériques (Montréal, mai-juin)
Tanec Praha
(Prague, juin)
Dance Week Festival (Zagreb, juin)
Uzès Danse
(Uzès, juin)
Latitudes contemporaines (Lille, juin)
Alkantara festival (juin)
Zawirowania (Varsovie, juin)

Eté


Festival de Marseille (juin-juillet)

Montpellier danse (Montpellier, juin-juillet)
Festival d'Avignon (Avignon, juillet)
L'Eté des Hivernales (Avignon, juillet)
ImPulsTanz (Vienne, juillet-août)
Paris quartier d'été (Paris, juillet-août)
Internationale Tanzmesse nrw (Düsseldorf, août)
Tanz im August (Berlin, août-septembre)

Automne


Biennale de la danse (Lyon, septembre)

Le Temps d'aimer (Biarritz, septembre)
Plastique Danse Flore (Versailles, septembre)
Dansem (Marseille, septembre-octobre)
Sidance (Séoul, septembre-octobre)
iDans (Istanbul, septembre-octobre)

Ciało/Umysł (Varsovie, septembre-octobre)
Festival d'Automne (Paris, septembre-décembre)
Les Eclats chorégraphiques (Poitou-Charentes, octobre)
Tanzhautnah (Cologne, octobre)
123Tanz (Hall, Autriche, octobre)
Tanztendenzen (Greifswald, octobre)
Bøf (Budapest, octobre)
Panorama de dança (Rio de Janeiro, octobre-novembre)
Dance (Munich, octobre-novembre)
Fest mit Pina (Allemagne, novembre)
Euro Scene Leipzig (novembre)
Les Inaccoutumés (Paris, novembre-décembre)
Decemberdance (Bruges, décembre)

Dates variables


DatanzDa (Zürich)
Les Grandes traversées (Bordeaux)
Ikonoclaste (Wuppertal)
Junge hunde (Kanonhallen, Danemark)



... & compagnies


cie l'Abrupt (Alban Richard) VID
Absolutamente (Jesus Sevari)
AIME (Julie Nioche)
Aitana Cordero VID
Alias (Guilherme Botelho)
Ann Liv Young DVD
Anna Halprin
Ann van den Broek VID
cie Ariadone (Carlotta Ikeda) VID
Arthur Kuggeleyn + Co.
As Palavras (Claudio Bernardo) VID
Association Achles (David Wampach) VID
Association Edna
(Boris Charmatz)
cie Caterina Sagna VID
cie Cave canem (Philippes Combes) VID
cie Christine Le Berre
cie C.Loy (Cécile Loyer) VID
Corps indice (Isabelle Choinière) VID
cie Dans.Kias (Saskia Hölbling) DVD
cie DCA (Philippe Decouflé) VID
Deja donne
(Lenka Flory et Simone Sandroni) VID
Digital Video Dance Art (Iker Gómez) VID
Dorky Park (Constanza Macras) VID
Editta Braun Company VID
Erna Omarsdottir VID
cie Felix Ruckert
Les Gens d'Uterpan (Annie Vigier/Franck Apertet)
cie Gilles Jobin DVD VID
cie Greffe (Cindy van Acker)
Groupe Noces (Florence Bernad) VID
Hors Commerce (Hélène Cathala) VID
cie Isabelle Schad
Jeremy Wade
cie Jocelyne Danchik VID
cie Jours tranquilles (Fabrice Gorgerat)
cie Kataline Patkaï
Katharina Vogel VID
Kekäläinen & Company
cie Krisztina de Châtel DVD
Kwaad bloed vzw
(Charlotte vanden Eynde & Ugo Dehaes)
L1 danceLab (collectif hongrois)
La BaZooKa VID
La Ribot DVD
La Ventura et cie (Anna Ventura) VID
La Zampa (Magali Milian-Romuald Luydlin) VID -> photos
cie L'Explose (Tino Fernández)

cie Li-Luo (Camille Mutel) VID
Liquid Loft (Chris Haring) VID
Marcela Levi VID
cie Marie Chouinard
VID
Márta Ladjánszki VID
Mette Ingvartsen VID
MHKArt (Meryt-Halda Khan) VID
Michèle Noiret VID
Mossoux-Bonté DVD VID
Niko Raes VID
Olga Pona VID
cie Pal Frenak
Perrine Valli
Pé Vermeersch VID
cie Philippe Saire
cie Post-Retroguardia (Paco Dècina)
Quasi Stellar (Apostolia Papadamaki)
Re.al (João Fiadeiro) VID
Real dance Super Sentai (Ines Birkhan & Bertram Dhellemmes)
cie Rosalind Crisp
VID
Rosas (A. T. de Keersmaeker) DVD
RoseAnne Spradlin Dance
Sinequanon VID
Sol Picó
Superamas VID
cie Thor (Thierry Smits) VID
cie Toufik OI VID
Troubleyn
(Jan Fabre)
Ultima vez (Wim Vandekeybus) DVD VID
United-C (M. van der Put / P. Roelants) VID
Virginie Brunelle

Viviana Moin
XLproduction (Maria Clara Villa-Lobos) VID
Yasmeen Godder VID
Yves-Noël Genod

VID