Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incontournables

Jérôme Delatour 
Feuilleter Danser
et Ballettanz

 

Photo

360-berlin.de (Berlin)
ArtComArt (France)
Patrick Berger (France)
Eric Boudet (France)
Cit'en scène (France)
Dance Photo (Berlin)
David-o.net (France)
Fédé Photo (France)
Images de danse (France)
Laurent Paillier (Paris)
Laurent Paillier sur Flickr...
et sur Photoshelter
Photodanse.fr
(Vincent Jeannot, Paris)
Photolosa (Toulouse)

Photoscène (Agathe Poupeney) : festival Paris Quartier d'été, festival Bains numériques
PlotPoint PicturesBerlin
Raphaël Pierre (Paris)
Jef Rabillon (Angers)
Christine Rogala

Nathalie Sternalski (Paca)

Tancelet.hu (Hongrie)
Terasz.hu (Hongrie) ZZZ
Ursula Kaufmann
(Allemagne)

YoanafotoDanza (Espagne)

Professionnels seulement :
Enguerand Bernand (France)
Pierre Grosbois (France)


Audio

Des Fourmis dans les jambes ♥♥♥
Movement Museum (interviews, Montréal) ♥♥♥


Vidéo

Article19 (Grande-Bretagne) ♥♥♥

Artsalive.ca (Canada) ♥♥♥
Chorème (Canada) ♥♥♥
CND, la saison en images
Concordia University (Canada)

Contemporary Body Movement... Research
Culturebox (France) ♥♥♥
Dance-tech.net
Dailymotion : l'exploration d'Images de danse
Danza.es (Espagne)
♥♥♥

ImPulsTanz (Vienne) ♥♥♥
Idança
(Portugal)
Kulturvision (Vienne)
♥♥♥ 
Movimiento.org ♥♥♥
Muvideo (Italie) ♥♥♥
Numeridanse (Lyon) ♥♥♥
Oc-tv (Toulouse)
On-line-dance.tv
ZZZ
Pacabox (région PACA)
TanzForumBerlin
(Berlin) ♥♥♥
Videodance.org.uk (infos et liens)
Videodance.org.uk sur Delicious (liens) ♥♥♥

Vimeo : Contemporary Dance ♥♥♥
YouTube : le choix d'Images de danse ♥♥♥

Vlogs

Weekly Rites (Clare Byrne) ♥♥♥
Dance Vids (Bam Productions) ZZZ
Dance Vlog (Lei Stone) ZZZ
Little Dances Everywhere (Zena Bibler)
Lo Studio 28
  ZZZ

 

Agendas et critiques

Scènes 2.0 ♥♥♥
Arcadi (Île-de-France)
CritikArt.net (France)

Contredanse (Belgique)
♥♥♥
Danzine.fr

Danse suisse (Suisse) ♥♥♥
Danstidningen (Suède)
DfDanse (Montréal)
EuroNews (reportages vidéo)
Fluctuat

Horschamp.org (Cassandre) ♥♥♥
Ladanse.com
La Terrasse
(Île-de-France)
La Tribune
Mediapart
Le Figaro
Le Monde
L'Humanité
Libération

Mouvement ♥♥♥
Obscena ♥♥♥
Offoffoff (New York)
ParisART (France)

Scènes magazine (Suisse)
Tanz.at
(Autriche)
Tanznetz.de ♥♥♥

Tanzserver-nrw (Allemagne)
Théâtre on line

Théâtrorama
Umoove

Des blogs comme
s'il en pleuvait

Artistes créatifs ZZZ
Berlin sur scènes

Bien culturel
♥♥♥
Blog de l'amitié créative
ZZZ
Blog de Ladanse.eu
Clochettes
♥♥♥
Counterfnord
♥♥♥
Cour ou jardin
ZZZ
Critiphotodanse

Da...nce ♥♥♥
Dance on Paper
Danse à l'Oeuvres ♥♥♥
Danse à Clermont
Danse-à-Montpellier ♥♥♥
Danse et dense
Dansez.info (Caen)
Dansistan
La Danza contemporanea

David-o.net

Double Je
ZZZ

Else danse
Favorites choses
Flailbox

I am what I am ZZZ
Idanca
(Portugal)
In the Mood for Jazz
Journal d'un danseur
♥♥♥
Le 06 danse (Alpes-Maritimes) ZZZ
Mezetulle
Miklos
Native Dancer
Networked_Performance

(danse en réseau)
O Melhor Anjo
♥♥♥

Panopticon
So...
ZZZ
Tadorne ♥♥♥
Uncoy ♥♥♥

Un soir ou un autre ♥♥♥

Zappingdanse ZZZ

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/jerome.delatour" title="Jérôme Delatour" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1566402414.940.1441441975.png" alt="Jérôme Delatour" style="border: 0px;" /></a><!-- Facebook Badge END -->

Recherche


 
Agathe-Poupeney_Retrospective-photosensible.jpg
    Après l'album photo DC/VJ 2010 de Vincent Jeannot, toujours disponible, Agathe Poupeney publie Rétrospective photosensible, qui revient sur cinq années passées à photographier le festival Paris quartier d'été. Les plus radins le feuillèteront en ligne, les autres le commanderont ici
 
 

DVD toujours disponibles (critique un de ces jours ;-)...) : La danse : le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman ; Chic et danse 1, de Philippe Vallois (Nijinski, la marionnette de Dieu - Huguette Spengler, la nébuleuse du rêve)

 

Archives

Le meilleur de Flickr

25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 22:25
Assurément, la dernière pièce d'Alain Platel inspire plus de pitié que de passion.
Quand le grand Adolphe (Jean-Marc) annonce du sexe dans une feuille de salle, il faut s'attendre à ce que le spectacle soit mauvais. On n'a pas été déçu.

L'arithmétique est une science cruelle. Avec Pitié !, Alain Platel réédite Vsprs, version bifluorée. Il y met plus de pirouettes, plus de gueules béantes, plus d'hystéries, plus de grimaces d'handicapés mentaux, plus de cris et de gémissements, plus de couleurs, plus de danseurs, plus de chanteurs, plus de musiciens ; mais aussi, hélas, beaucoup, beaucoup, beaucoup plus d'ennui et d'à peu près. Bref, plus de tout. Et pourtant, le résultat est proche de zéro. Malgré la qualité, indéniable, de l'ensemble des interprètes.
C'est le syndrome du regrettable Bazar du homard de Jan Lauwers : comme ce dernier, Alain Platel a voulu nous resservir une pièce à succès. Il a fait pareil en plus, nous refaisant même le coup de la musique vieille radjeunie (cette fois la Passion selon saint Matthieu de Bach, toujours par Fabrizio Cassol). Mais la sauce ne prend plus, elle tourne. Et ce malgré quelques nouveaux ingrédients improbables conçus pour la rallonger, comme les figures de kamasutra (vues chez Gilles Jobin, Kataline Patkaï...) et, pire encore, le baissage de froc accroupi (pour dire sans doute, comme dirait mon ami Guy, l'étron qui ne vient pas ? Ô constipation pathétique !)

Etirée de surcroît sur deux bonnes heures, la pièce laisse impitoyablement le temps de bien considérer toutes ses répétitions, toutes ses ficelles, toute son inconsistance. Car c'est cela qui choque le plus : l'impression très inconfortable qu'Alain Platel n'a strictement rien à dire. Sa pitié est abstraite, gratuite, décorative. Aucune urgence ne paraît la justifier, sinon celle de faire vivre une compagnie. La compagnie y trouve certainement son compte, mais le public...

Qu'en disent les professionnels de la culture ? Pour eux, c'est du tout bon, courez-y ! Témoin Rosita Boisseau dans Le Monde, ou Philippe Noisette qui tire à la ligne dans les Echos. Mais pour qui sait lire le Jean-Marc Adolphe (feuille de salle) dans le texte, il n'est pas difficile de comprendre que ce dernier, malgré son obligation d'être publicitaire, ne cache pas ses réserves : "Alain Platel... fait son Platel. Mais sans trop se répéter... Platel aussi, sans doute moins impétueux qu'au temps de Bonjour Madame..."

Pitié !, d'Alain Platel, est donné au Théâtre de la Ville du  21 au 29 octobre 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme Delatour - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

Jérôme Delatour 09/12/2008 00:06

Disons que c'est le système qui est perfide, qui oblige les chorégraphes à produire pour survivre. J'ai eu le sentiment que Pitié n'apportait rien de nouveau par rapport à Vsprs, et l'argument que j'ai pour appuyer ce sentiment, c'est que les procédés sont exactement les mêmes. Quelqu'un qui n'a pas vu Vsprs, je parierais que c'est votre cas, n'aura certainement pas ressenti la même gêne. Il faut aussi penser au contexte : Platel a son ticket de longue date au Théâtre de la ville ; pendant ce temps, combien de chorégraphes talentueux jouent çà et là où l'on daigne bien les accepter ? Cette sorte de privilège doit s'accompagner d'un niveau d'exigence élevé, c'est la monnaie de la pièce."Qui suis-je pour...", demandez-vous ? - Faut-il être quelqu'un pour... ? Voilà qui est bien français, la France républicaine et démocratique ne digérera donc jamais son Ancien Régime ! Non, je ne suis qu'un spectateur qui exprime ce qu'il a ressenti.

laura 08/12/2008 23:48

Hum... Qu'en disent les professionnels de la culture? Et en quoi sont-ils différents du public lamda? Ils ont des clefs de lecture, de compréhension de ce type de création, tout simplement. Je comprends que l'on puisse ne pas aimer Pitié!. Mais c'est une danse qui de par sa violence et son aspect primitif dégage quelque chose qui parle à tous, que l'on comprenne quelles sont les références où non. L'indifférence me semble alors plus difficile à comprendre. Mais qu'on la dise "inconsitante"! Il n'y a à ma connaissance pas beaucoup d'artistes qui puissent garder un public deux heures durant, et être applaudit pendant 35min. Qui êtes-vous pour ne pas vous contenter de dire ce que vous en pensez et vous permettre d'émettre un tel jugement, dire de cette création qu'elle est "gratuite"?! Au-delà de çela, vous tenez des propos graves de par vos insinuations perfides; "aucune urgence ne paraît la justifier, sinon celle de faire vivre une compagnie." C'est à à se demander ce qui peut vous poussez à tenir des propos aussi haineux et peu argumentés...

guy 27/10/2008 19:31

Concernant la musique...c'est une question de renversement de perspective ! Le programme annonce une musique originale de Cassol d'aprés Bach. Ce n'est pas faux, et si on vient écouter du Bach, on peut être, comme Lou, désappointé. Si comme moi même on ignore le classique et on est en resonnance avec le jazz, on y trouve son compte, voire la meilleure raison d'endurer 2 heures de Pitié.La pièce est peut être effectivement une chorégraphie adaptée à une musique. Un peu comme "A Love Supreme" de Coltrane (une autre musique "religieuse") chorégraphié par A.T. de Keesmeaker...avec plus de succés! 

JD 27/10/2008 12:44

On a l'impression en effet que Platel est toujours à la remorque de Bach, même trituré par Fabrizio Cassol. De fait, Pitié est plus du Bach chorégraphié que de la danse de Platel mise en musique. Fallait-il, du reste, "moderniser" la partition de Bach ? Pour une fois, je serais plutôt du côté des Anciens contre les Modernes. Même si l'exercice est relativement réussi... je n'en vois pas l'utilité. Bach n'a pas besoin de ce traitement pour nous toucher.

Lou 27/10/2008 11:26

Hélas, mille fois hélas, que vous dites vrai.. si je n'avais pas été coincée au milieu du premier rang, j'aurais - chose exceptionnelle - quitter la salle. Car, outre l'ennui, la musique de Bach est massacrée. Moi qui avais adoré VSPR.. je suis sortie bien triste de ce spectacle...

Articles Récents

Festivals & cies

Quelques festivals...


Hiver


Artdanthé (Vanves, entre novembre et mars)
Faits d'Hiver (Île-de-France, janvier)
Tanztage Berlin (janvier)
SzólóDuó Tánc Nemzetközi Fesztivál (Budapest)
Escena contemporanea (Madrid, janvier-février)
Vivat la danse ! (Armentières, février)
Tanzplattform (février, Allemagne)  
DañsFabrik (Brest, février-mars)
Les Hivernales d'Avignon (Avignon, février-mars)
Tanz Bremen (Brème, mars)
Les Repérages (Lille, mars)
Biennale nationale de danse du Val-de-Marne (mars-avril)

Printemps


Biennale de danse de Charleroi (mars-mai)
Freedance
(Dniepropetrovsk, Ukraine, avril)
Brasil Move Berlim (Berlin, avril)

Springdance (Utrecht, avril)
La danse de tous les sens (Falaise, mai)

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Île-de-France, mai-juin)

Festival TransAmériques (Montréal, mai-juin)
Tanec Praha
(Prague, juin)
Dance Week Festival (Zagreb, juin)
Uzès Danse
(Uzès, juin)
Latitudes contemporaines (Lille, juin)
Alkantara festival (juin)
Zawirowania (Varsovie, juin)

Eté


Festival de Marseille (juin-juillet)

Montpellier danse (Montpellier, juin-juillet)
Festival d'Avignon (Avignon, juillet)
L'Eté des Hivernales (Avignon, juillet)
ImPulsTanz (Vienne, juillet-août)
Paris quartier d'été (Paris, juillet-août)
Internationale Tanzmesse nrw (Düsseldorf, août)
Tanz im August (Berlin, août-septembre)

Automne


Biennale de la danse (Lyon, septembre)

Le Temps d'aimer (Biarritz, septembre)
Plastique Danse Flore (Versailles, septembre)
Dansem (Marseille, septembre-octobre)
Sidance (Séoul, septembre-octobre)
iDans (Istanbul, septembre-octobre)

Ciało/Umysł (Varsovie, septembre-octobre)
Festival d'Automne (Paris, septembre-décembre)
Les Eclats chorégraphiques (Poitou-Charentes, octobre)
Tanzhautnah (Cologne, octobre)
123Tanz (Hall, Autriche, octobre)
Tanztendenzen (Greifswald, octobre)
Bøf (Budapest, octobre)
Panorama de dança (Rio de Janeiro, octobre-novembre)
Dance (Munich, octobre-novembre)
Fest mit Pina (Allemagne, novembre)
Euro Scene Leipzig (novembre)
Les Inaccoutumés (Paris, novembre-décembre)
Decemberdance (Bruges, décembre)

Dates variables


DatanzDa (Zürich)
Les Grandes traversées (Bordeaux)
Ikonoclaste (Wuppertal)
Junge hunde (Kanonhallen, Danemark)



... & compagnies


cie l'Abrupt (Alban Richard) VID
Absolutamente (Jesus Sevari)
AIME (Julie Nioche)
Aitana Cordero VID
Alias (Guilherme Botelho)
Ann Liv Young DVD
Anna Halprin
Ann van den Broek VID
cie Ariadone (Carlotta Ikeda) VID
Arthur Kuggeleyn + Co.
As Palavras (Claudio Bernardo) VID
Association Achles (David Wampach) VID
Association Edna
(Boris Charmatz)
cie Caterina Sagna VID
cie Cave canem (Philippes Combes) VID
cie Christine Le Berre
cie C.Loy (Cécile Loyer) VID
Corps indice (Isabelle Choinière) VID
cie Dans.Kias (Saskia Hölbling) DVD
cie DCA (Philippe Decouflé) VID
Deja donne
(Lenka Flory et Simone Sandroni) VID
Digital Video Dance Art (Iker Gómez) VID
Dorky Park (Constanza Macras) VID
Editta Braun Company VID
Erna Omarsdottir VID
cie Felix Ruckert
Les Gens d'Uterpan (Annie Vigier/Franck Apertet)
cie Gilles Jobin DVD VID
cie Greffe (Cindy van Acker)
Groupe Noces (Florence Bernad) VID
Hors Commerce (Hélène Cathala) VID
cie Isabelle Schad
Jeremy Wade
cie Jocelyne Danchik VID
cie Jours tranquilles (Fabrice Gorgerat)
cie Kataline Patkaï
Katharina Vogel VID
Kekäläinen & Company
cie Krisztina de Châtel DVD
Kwaad bloed vzw
(Charlotte vanden Eynde & Ugo Dehaes)
L1 danceLab (collectif hongrois)
La BaZooKa VID
La Ribot DVD
La Ventura et cie (Anna Ventura) VID
La Zampa (Magali Milian-Romuald Luydlin) VID -> photos
cie L'Explose (Tino Fernández)

cie Li-Luo (Camille Mutel) VID
Liquid Loft (Chris Haring) VID
Marcela Levi VID
cie Marie Chouinard
VID
Márta Ladjánszki VID
Mette Ingvartsen VID
MHKArt (Meryt-Halda Khan) VID
Michèle Noiret VID
Mossoux-Bonté DVD VID
Niko Raes VID
Olga Pona VID
cie Pal Frenak
Perrine Valli
Pé Vermeersch VID
cie Philippe Saire
cie Post-Retroguardia (Paco Dècina)
Quasi Stellar (Apostolia Papadamaki)
Re.al (João Fiadeiro) VID
Real dance Super Sentai (Ines Birkhan & Bertram Dhellemmes)
cie Rosalind Crisp
VID
Rosas (A. T. de Keersmaeker) DVD
RoseAnne Spradlin Dance
Sinequanon VID
Sol Picó
Superamas VID
cie Thor (Thierry Smits) VID
cie Toufik OI VID
Troubleyn
(Jan Fabre)
Ultima vez (Wim Vandekeybus) DVD VID
United-C (M. van der Put / P. Roelants) VID
Virginie Brunelle

Viviana Moin
XLproduction (Maria Clara Villa-Lobos) VID
Yasmeen Godder VID
Yves-Noël Genod

VID