Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incontournables

Jérôme Delatour 
Feuilleter Danser
et Ballettanz

 

Photo

360-berlin.de (Berlin)
ArtComArt (France)
Patrick Berger (France)
Eric Boudet (France)
Cit'en scène (France)
Dance Photo (Berlin)
David-o.net (France)
Fédé Photo (France)
Images de danse (France)
Laurent Paillier (Paris)
Laurent Paillier sur Flickr...
et sur Photoshelter
Photodanse.fr
(Vincent Jeannot, Paris)
Photolosa (Toulouse)

Photoscène (Agathe Poupeney) : festival Paris Quartier d'été, festival Bains numériques
PlotPoint PicturesBerlin
Raphaël Pierre (Paris)
Jef Rabillon (Angers)
Christine Rogala

Nathalie Sternalski (Paca)

Tancelet.hu (Hongrie)
Terasz.hu (Hongrie) ZZZ
Ursula Kaufmann
(Allemagne)

YoanafotoDanza (Espagne)

Professionnels seulement :
Enguerand Bernand (France)
Pierre Grosbois (France)


Audio

Des Fourmis dans les jambes ♥♥♥
Movement Museum (interviews, Montréal) ♥♥♥


Vidéo

Article19 (Grande-Bretagne) ♥♥♥

Artsalive.ca (Canada) ♥♥♥
Chorème (Canada) ♥♥♥
CND, la saison en images
Concordia University (Canada)

Contemporary Body Movement... Research
Culturebox (France) ♥♥♥
Dance-tech.net
Dailymotion : l'exploration d'Images de danse
Danza.es (Espagne)
♥♥♥

ImPulsTanz (Vienne) ♥♥♥
Idança
(Portugal)
Kulturvision (Vienne)
♥♥♥ 
Movimiento.org ♥♥♥
Muvideo (Italie) ♥♥♥
Numeridanse (Lyon) ♥♥♥
Oc-tv (Toulouse)
On-line-dance.tv
ZZZ
Pacabox (région PACA)
TanzForumBerlin
(Berlin) ♥♥♥
Videodance.org.uk (infos et liens)
Videodance.org.uk sur Delicious (liens) ♥♥♥

Vimeo : Contemporary Dance ♥♥♥
YouTube : le choix d'Images de danse ♥♥♥

Vlogs

Weekly Rites (Clare Byrne) ♥♥♥
Dance Vids (Bam Productions) ZZZ
Dance Vlog (Lei Stone) ZZZ
Little Dances Everywhere (Zena Bibler)
Lo Studio 28
  ZZZ

 

Agendas et critiques

Scènes 2.0 ♥♥♥
Arcadi (Île-de-France)
CritikArt.net (France)

Contredanse (Belgique)
♥♥♥
Danzine.fr

Danse suisse (Suisse) ♥♥♥
Danstidningen (Suède)
DfDanse (Montréal)
EuroNews (reportages vidéo)
Fluctuat

Horschamp.org (Cassandre) ♥♥♥
Ladanse.com
La Terrasse
(Île-de-France)
La Tribune
Mediapart
Le Figaro
Le Monde
L'Humanité
Libération

Mouvement ♥♥♥
Obscena ♥♥♥
Offoffoff (New York)
ParisART (France)

Scènes magazine (Suisse)
Tanz.at
(Autriche)
Tanznetz.de ♥♥♥

Tanzserver-nrw (Allemagne)
Théâtre on line

Théâtrorama
Umoove

Des blogs comme
s'il en pleuvait

Artistes créatifs ZZZ
Berlin sur scènes

Bien culturel
♥♥♥
Blog de l'amitié créative
ZZZ
Blog de Ladanse.eu
Clochettes
♥♥♥
Counterfnord
♥♥♥
Cour ou jardin
ZZZ
Critiphotodanse

Da...nce ♥♥♥
Dance on Paper
Danse à l'Oeuvres ♥♥♥
Danse à Clermont
Danse-à-Montpellier ♥♥♥
Danse et dense
Dansez.info (Caen)
Dansistan
La Danza contemporanea

David-o.net

Double Je
ZZZ

Else danse
Favorites choses
Flailbox

I am what I am ZZZ
Idanca
(Portugal)
In the Mood for Jazz
Journal d'un danseur
♥♥♥
Le 06 danse (Alpes-Maritimes) ZZZ
Mezetulle
Miklos
Native Dancer
Networked_Performance

(danse en réseau)
O Melhor Anjo
♥♥♥

Panopticon
So...
ZZZ
Tadorne ♥♥♥
Uncoy ♥♥♥

Un soir ou un autre ♥♥♥

Zappingdanse ZZZ

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/jerome.delatour" title="Jérôme Delatour" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1566402414.940.1441441975.png" alt="Jérôme Delatour" style="border: 0px;" /></a><!-- Facebook Badge END -->

Recherche


 
Agathe-Poupeney_Retrospective-photosensible.jpg
    Après l'album photo DC/VJ 2010 de Vincent Jeannot, toujours disponible, Agathe Poupeney publie Rétrospective photosensible, qui revient sur cinq années passées à photographier le festival Paris quartier d'été. Les plus radins le feuillèteront en ligne, les autres le commanderont ici
 
 

DVD toujours disponibles (critique un de ces jours ;-)...) : La danse : le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman ; Chic et danse 1, de Philippe Vallois (Nijinski, la marionnette de Dieu - Huguette Spengler, la nébuleuse du rêve)

 

Archives

Le meilleur de Flickr

15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 22:38
J'arrive après la bataille. Les comptes rendus pleuvent, en cette fin d'année. Mais il sera bien encore temps d'acheter cette Topologie de l'invisible après les fêtes, allez !

Angelin Preljocaj* : Topologie de l'invisible,
de Françoise Cruz, est un objet ambitieux. Un objet-livre complexe, dissimulé dans un étui de plastique transparent en nid d'abeilles, à couverture jaune rouge noir vert, à intercalaires et signets bleu rouge jaune, à petits cahiers rouge jaune vert encartés de noir, avec son DVD inséré dans le contreplat supérieur ; le tout conçu par Agnès Dahan et l'artiste Aki Kuroda, vieux compagnon de route de Preljocaj. C'est très joli.

Au menu, de petits essais, beaucoup de témoignages et de documents, des portraits (par Enki Bilal, par fabrice Hyber) et trois vidéos inédites en DVD (voir les autres DVD de Preljocaj disponibles), présentées à peu près dans l'ordre inverse de leur création : Annonciation (2002, création 1995, 24 min), Les Raboteurs (1988, 8 min), Un Trait d'union (1992, création 1989, 13 min). Ces pièces ont fait date dans la carrière de Preljocaj et ont été diffusées en leur temps sur Arte, du moins les deux premières. Comme elles sont très courtes, elles sont indissociables du livre qui les accompagne, où chacune est expliquée dans un petit cahier illustré.

Le livre se décompose ainsi :
- Introduction
cahier rouge, Annonciation.
- Littérature de la danse, plaidoyer pour la notation, pour laquelle Preljocaj se bat. C'est le morceau de bravoure de l'auteur. Preljocaj a adopté la notation Benesh.
cahier jaune, Les Raboteurs.
- Les Affluents. Témoignages de ceux qui "ont marché sur la planète Preljocaj" (Valérie Müller, réalisatrice ; Pascal Quignard ; Jean-Benoît Dunckel, musicien du duo Air ; Goran Vejvoda, compositeur ; Wilfried Romoli, danseur)
cahier vert, Un Trait d'union.
- Annexes. Biographie, liste des chorégraphies de Preljocaj, bibliographie (qui n'en est pas une, dommage - pourquoi ne pas avoir profité de l'occasion pour citer les précédents livres parus sur Preljocaj, comme celui de Thierry Arditti et de Dominique Frétard (Parade : genèse d'une création, Paris, Plume / Calmann-Lévy, 1993), ou celui d'Agnès Freschel et de Guy Delahaye (Angelin Preljocaj, Arles, Actes Sud, 2003) ?)

En fil rouge, des peintures inédites de Preljocaj. Oui, Preljocaj fait son coming out, c'est un scoop : il peint. Des scènes de boxe, sans doute d'après photo, des nus, la famille, son chat, peintures exécutées depuis 2005. Pour l'heure, le résultat reste du domaine de la curiosité.

Le ton de l'ouvrage est celui de l'hommage appuyé. L'auteur a la sagesse, souvent, de laisser parler Preljocaj. Mais le reste du temps, elle se veut inspirée et poétique. C'est là principalement que le bât blesse, car elle s'avère surtout grandiloquente. Cela commence avec le titre, et continue à l'intérieur, où se déploie presque à chaque page un éloge si outré qu'il finit par faire tort au chorégraphe. Morceaux choisis : "chorégraphe prolixe, visionnaire amoureux de l'extrême, il est sans conteste la personnalité, le talent le plus original de la danse contemporaine" (p. 11). C'est gentil pour les petits camarades ! Et loin d'être évident. Et Pina Bausch ? Et Anne Teresa de Keersmaeker ? Etc. ? Quel étrange hold-up sur la danse contemporaine ! "Domenico Veneziano, Fra Angelico, Piero della Francesca, Giotto, Lénoard de Vinci, Titien, Michel-Ange, Andy Warhol, Gérard Richter, Angelin Preljocaj, tous ont succombé au mystère de l'Annonciation" (cahier rouge). Sans commentaire... Ailleurs on apprend qu'avec ses Quatre saisons, Preljocaj "réinvente Antonio Vivaldi" (p. 163) ; qu'il a commis un Noces "que Stravinsky n'aurait pas renié" (p. 155), et un Eldorado "que Stockhausen revendiquera totalement comme étant la réponse à ses propositions" (p. 163). Ailleurs encore, Preljocaj se fait prophète : "Un trait d'union... est une oeuvre insufflée par la lecture de la nouvelle de Jean-Paul Sartre" (cahier vert). Le ridicule est atteint quand l'auteur, évoquant la biographie de Preljocaj, écrit : "quelques dates, précises comme des diamants ciselés, se poussent l'une l'autre, l'une engendrant l'autre histoire" (sic, p. 155).
D'autres traits agacent. "L'Annonciation, assène Françoise Cruz, "la scène la plus énigmatique de tous les temps, ouvre une ère nouvelle dans l'histoire de l'humanité" (cahier rouge). Si vous n'êtes pas chrétien, passez votre chemin ! Vous n'appartenez pas à "l'histoire de l'humanité".

Maladresse, flagornerie, naïveté ? C'est à ce point que je me suis demandé qui était l'auteur de ce livre. Selon la feuille de présentation, Françoise Cruz "vit et travaille à Paris. Elle a été journaliste dans le sud de la France pour un hebdomadaire et différents journaux". Lesquels, mystère. Pour le reste, elle paraît tout à fait inconnue. Du coup, comme le livre lui-même ne dévoile rien de sa genèse, on reste quelque peu perplexe sur son intention. Hélas, ce sont des questions que la presse ne se pose plus depuis belle lurette, à l'image de la non-critique de Pierre Assouline, dont le succès m'impressionne...
Mais qu'importe. Si vous êtes fan de Preljocaj, réservez tout de suite 120 euros sur votre budget de Noël pour acquérir ce collector dans toutes les bonnes librairies, ou attendez une occasion. 120 euros, ce n'est sans doute rien pour les habitués de l'Opéra, vers lequel Preljocaj lorgne depuis longtemps, mais pour les autres, c'est tout de même une somme.

Pour ma part, je retiens de cette Topologie le combat de Preljocaj pour la notation, son souci de se rattacher à une tradition (tradition écrite, tradition artistique), les vidéos des Raboteurs et d'Annonciation. La première a déjà étonnamment (joliment) vieilli : tournée à contre jour par Cyril Collard, agrémentée du minois de Florence Darel, alors à ses débuts, elle frissonne ; son gros grain terne tremblotte, on dirait une vidéo autochrome. L'Annonciation est magistralement filmée et montée, et la pièce en elle-même est très belle (c'est peut-être celle que je préfère chez Preljocaj). Quant à Un Trait d'union, j'y découvre un tas de fruits qui s'affiche à nouveau dans le tout récent Blanche Neige. Obsession cachée de Preljocaj ?

Françoise Cruz, Angelin Preljocaj : topologie de l'invisible, Paris : Naïve, 2008,  ill. n. et coul. + 1 DVD, [183] p., 30 cm, 120 euros

* Un tuyau pour briller dans les cocktails mondains : son nom, albanais, se prononce "Anndjéline Préliotzaï". Mais les Français, paresseux autosatisfaits, préfèrent dire "Anjlin Prellejocage" (bouh !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme Delatour - dans DVD nouveaux
commenter cet article

commentaires

Jérôme Delatour 17/12/2008 23:15

D'après ce que j'ai pu voir, les vidéos les plus anciennes ont connu cette fameuse diffusion pédagogique que j'ai dénoncée plusieurs fois pour ses effets pervers. Peut-être s'agit-il d'un DVD issu de cette filière et perdu dans la nature (car non commercialisable)... ou alors d'une copie pirate.

guy 16/12/2008 23:12

Des videos inédites en dvd? Je crois avoir vu ces pieces sur un dvd en vente à la librairie du rond point des champs elysées. Aurais je révé?

le tadorne 16/12/2008 21:21

Manquerait-il un aspect du personnage que cela ne m'étonnerait pas! En effet, où est donc le chapitre, "Preljocaj, directeur du Pavillon Noir"? Pour mémoire, rappelons que M. Preljocaj a participé à la fin du festival "Danse à Aix", décidé par la maire sarkozyste d'Aix en Provence, qu'il a empoché la subvention de cette manifestation qui aurait du fêter ses 30 ans en 2006. Depuis, la porgrammation du Pavillon Noir, Centre Chorégraphique National, est si concensuelle que l'on en vient à douter que M. Preljocaj apprécie la diversité du paysage chorégraphique européen.Pour mémoire: http://www.festivalier.net/article-1070151.htmlEt puis, pour enrichir la biographie:http://www.festivalier.net/article-4213685.html

Articles Récents

Festivals & cies

Quelques festivals...


Hiver


Artdanthé (Vanves, entre novembre et mars)
Faits d'Hiver (Île-de-France, janvier)
Tanztage Berlin (janvier)
SzólóDuó Tánc Nemzetközi Fesztivál (Budapest)
Escena contemporanea (Madrid, janvier-février)
Vivat la danse ! (Armentières, février)
Tanzplattform (février, Allemagne)  
DañsFabrik (Brest, février-mars)
Les Hivernales d'Avignon (Avignon, février-mars)
Tanz Bremen (Brème, mars)
Les Repérages (Lille, mars)
Biennale nationale de danse du Val-de-Marne (mars-avril)

Printemps


Biennale de danse de Charleroi (mars-mai)
Freedance
(Dniepropetrovsk, Ukraine, avril)
Brasil Move Berlim (Berlin, avril)

Springdance (Utrecht, avril)
La danse de tous les sens (Falaise, mai)

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Île-de-France, mai-juin)

Festival TransAmériques (Montréal, mai-juin)
Tanec Praha
(Prague, juin)
Dance Week Festival (Zagreb, juin)
Uzès Danse
(Uzès, juin)
Latitudes contemporaines (Lille, juin)
Alkantara festival (juin)
Zawirowania (Varsovie, juin)

Eté


Festival de Marseille (juin-juillet)

Montpellier danse (Montpellier, juin-juillet)
Festival d'Avignon (Avignon, juillet)
L'Eté des Hivernales (Avignon, juillet)
ImPulsTanz (Vienne, juillet-août)
Paris quartier d'été (Paris, juillet-août)
Internationale Tanzmesse nrw (Düsseldorf, août)
Tanz im August (Berlin, août-septembre)

Automne


Biennale de la danse (Lyon, septembre)

Le Temps d'aimer (Biarritz, septembre)
Plastique Danse Flore (Versailles, septembre)
Dansem (Marseille, septembre-octobre)
Sidance (Séoul, septembre-octobre)
iDans (Istanbul, septembre-octobre)

Ciało/Umysł (Varsovie, septembre-octobre)
Festival d'Automne (Paris, septembre-décembre)
Les Eclats chorégraphiques (Poitou-Charentes, octobre)
Tanzhautnah (Cologne, octobre)
123Tanz (Hall, Autriche, octobre)
Tanztendenzen (Greifswald, octobre)
Bøf (Budapest, octobre)
Panorama de dança (Rio de Janeiro, octobre-novembre)
Dance (Munich, octobre-novembre)
Fest mit Pina (Allemagne, novembre)
Euro Scene Leipzig (novembre)
Les Inaccoutumés (Paris, novembre-décembre)
Decemberdance (Bruges, décembre)

Dates variables


DatanzDa (Zürich)
Les Grandes traversées (Bordeaux)
Ikonoclaste (Wuppertal)
Junge hunde (Kanonhallen, Danemark)



... & compagnies


cie l'Abrupt (Alban Richard) VID
Absolutamente (Jesus Sevari)
AIME (Julie Nioche)
Aitana Cordero VID
Alias (Guilherme Botelho)
Ann Liv Young DVD
Anna Halprin
Ann van den Broek VID
cie Ariadone (Carlotta Ikeda) VID
Arthur Kuggeleyn + Co.
As Palavras (Claudio Bernardo) VID
Association Achles (David Wampach) VID
Association Edna
(Boris Charmatz)
cie Caterina Sagna VID
cie Cave canem (Philippes Combes) VID
cie Christine Le Berre
cie C.Loy (Cécile Loyer) VID
Corps indice (Isabelle Choinière) VID
cie Dans.Kias (Saskia Hölbling) DVD
cie DCA (Philippe Decouflé) VID
Deja donne
(Lenka Flory et Simone Sandroni) VID
Digital Video Dance Art (Iker Gómez) VID
Dorky Park (Constanza Macras) VID
Editta Braun Company VID
Erna Omarsdottir VID
cie Felix Ruckert
Les Gens d'Uterpan (Annie Vigier/Franck Apertet)
cie Gilles Jobin DVD VID
cie Greffe (Cindy van Acker)
Groupe Noces (Florence Bernad) VID
Hors Commerce (Hélène Cathala) VID
cie Isabelle Schad
Jeremy Wade
cie Jocelyne Danchik VID
cie Jours tranquilles (Fabrice Gorgerat)
cie Kataline Patkaï
Katharina Vogel VID
Kekäläinen & Company
cie Krisztina de Châtel DVD
Kwaad bloed vzw
(Charlotte vanden Eynde & Ugo Dehaes)
L1 danceLab (collectif hongrois)
La BaZooKa VID
La Ribot DVD
La Ventura et cie (Anna Ventura) VID
La Zampa (Magali Milian-Romuald Luydlin) VID -> photos
cie L'Explose (Tino Fernández)

cie Li-Luo (Camille Mutel) VID
Liquid Loft (Chris Haring) VID
Marcela Levi VID
cie Marie Chouinard
VID
Márta Ladjánszki VID
Mette Ingvartsen VID
MHKArt (Meryt-Halda Khan) VID
Michèle Noiret VID
Mossoux-Bonté DVD VID
Niko Raes VID
Olga Pona VID
cie Pal Frenak
Perrine Valli
Pé Vermeersch VID
cie Philippe Saire
cie Post-Retroguardia (Paco Dècina)
Quasi Stellar (Apostolia Papadamaki)
Re.al (João Fiadeiro) VID
Real dance Super Sentai (Ines Birkhan & Bertram Dhellemmes)
cie Rosalind Crisp
VID
Rosas (A. T. de Keersmaeker) DVD
RoseAnne Spradlin Dance
Sinequanon VID
Sol Picó
Superamas VID
cie Thor (Thierry Smits) VID
cie Toufik OI VID
Troubleyn
(Jan Fabre)
Ultima vez (Wim Vandekeybus) DVD VID
United-C (M. van der Put / P. Roelants) VID
Virginie Brunelle

Viviana Moin
XLproduction (Maria Clara Villa-Lobos) VID
Yasmeen Godder VID
Yves-Noël Genod

VID