Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Incontournables

Jérôme Delatour 
Feuilleter Danser
et Ballettanz

 

Photo

360-berlin.de (Berlin)
ArtComArt (France)
Patrick Berger (France)
Eric Boudet (France)
Cit'en scène (France)
Dance Photo (Berlin)
David-o.net (France)
Fédé Photo (France)
Images de danse (France)
Laurent Paillier (Paris)
Laurent Paillier sur Flickr...
et sur Photoshelter
Photodanse.fr
(Vincent Jeannot, Paris)
Photolosa (Toulouse)

Photoscène (Agathe Poupeney) : festival Paris Quartier d'été, festival Bains numériques
PlotPoint PicturesBerlin
Raphaël Pierre (Paris)
Jef Rabillon (Angers)
Christine Rogala

Nathalie Sternalski (Paca)

Tancelet.hu (Hongrie)
Terasz.hu (Hongrie) ZZZ
Ursula Kaufmann
(Allemagne)

YoanafotoDanza (Espagne)

Professionnels seulement :
Enguerand Bernand (France)
Pierre Grosbois (France)


Audio

Des Fourmis dans les jambes ♥♥♥
Movement Museum (interviews, Montréal) ♥♥♥


Vidéo

Article19 (Grande-Bretagne) ♥♥♥

Artsalive.ca (Canada) ♥♥♥
Chorème (Canada) ♥♥♥
CND, la saison en images
Concordia University (Canada)

Contemporary Body Movement... Research
Culturebox (France) ♥♥♥
Dance-tech.net
Dailymotion : l'exploration d'Images de danse
Danza.es (Espagne)
♥♥♥

ImPulsTanz (Vienne) ♥♥♥
Idança
(Portugal)
Kulturvision (Vienne)
♥♥♥ 
Movimiento.org ♥♥♥
Muvideo (Italie) ♥♥♥
Numeridanse (Lyon) ♥♥♥
Oc-tv (Toulouse)
On-line-dance.tv
ZZZ
Pacabox (région PACA)
TanzForumBerlin
(Berlin) ♥♥♥
Videodance.org.uk (infos et liens)
Videodance.org.uk sur Delicious (liens) ♥♥♥

Vimeo : Contemporary Dance ♥♥♥
YouTube : le choix d'Images de danse ♥♥♥

Vlogs

Weekly Rites (Clare Byrne) ♥♥♥
Dance Vids (Bam Productions) ZZZ
Dance Vlog (Lei Stone) ZZZ
Little Dances Everywhere (Zena Bibler)
Lo Studio 28
  ZZZ

 

Agendas et critiques

Scènes 2.0 ♥♥♥
Arcadi (Île-de-France)
CritikArt.net (France)

Contredanse (Belgique)
♥♥♥
Danzine.fr

Danse suisse (Suisse) ♥♥♥
Danstidningen (Suède)
DfDanse (Montréal)
EuroNews (reportages vidéo)
Fluctuat

Horschamp.org (Cassandre) ♥♥♥
Ladanse.com
La Terrasse
(Île-de-France)
La Tribune
Mediapart
Le Figaro
Le Monde
L'Humanité
Libération

Mouvement ♥♥♥
Obscena ♥♥♥
Offoffoff (New York)
ParisART (France)

Scènes magazine (Suisse)
Tanz.at
(Autriche)
Tanznetz.de ♥♥♥

Tanzserver-nrw (Allemagne)
Théâtre on line

Théâtrorama
Umoove

Des blogs comme
s'il en pleuvait

Artistes créatifs ZZZ
Berlin sur scènes

Bien culturel
♥♥♥
Blog de l'amitié créative
ZZZ
Blog de Ladanse.eu
Clochettes
♥♥♥
Counterfnord
♥♥♥
Cour ou jardin
ZZZ
Critiphotodanse

Da...nce ♥♥♥
Dance on Paper
Danse à l'Oeuvres ♥♥♥
Danse à Clermont
Danse-à-Montpellier ♥♥♥
Danse et dense
Dansez.info (Caen)
Dansistan
La Danza contemporanea

David-o.net

Double Je
ZZZ

Else danse
Favorites choses
Flailbox

I am what I am ZZZ
Idanca
(Portugal)
In the Mood for Jazz
Journal d'un danseur
♥♥♥
Le 06 danse (Alpes-Maritimes) ZZZ
Mezetulle
Miklos
Native Dancer
Networked_Performance

(danse en réseau)
O Melhor Anjo
♥♥♥

Panopticon
So...
ZZZ
Tadorne ♥♥♥
Uncoy ♥♥♥

Un soir ou un autre ♥♥♥

Zappingdanse ZZZ

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/jerome.delatour" title="Jérôme Delatour" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1566402414.940.1441441975.png" alt="Jérôme Delatour" style="border: 0px;" /></a><!-- Facebook Badge END -->

Recherche


 
Agathe-Poupeney_Retrospective-photosensible.jpg
    Après l'album photo DC/VJ 2010 de Vincent Jeannot, toujours disponible, Agathe Poupeney publie Rétrospective photosensible, qui revient sur cinq années passées à photographier le festival Paris quartier d'été. Les plus radins le feuillèteront en ligne, les autres le commanderont ici
 
 

DVD toujours disponibles (critique un de ces jours ;-)...) : La danse : le ballet de l'Opéra de Paris de Frederick Wiseman ; Chic et danse 1, de Philippe Vallois (Nijinski, la marionnette de Dieu - Huguette Spengler, la nébuleuse du rêve)

 

Archives

Le meilleur de Flickr

15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 22:38
J'arrive après la bataille. Les comptes rendus pleuvent, en cette fin d'année. Mais il sera bien encore temps d'acheter cette Topologie de l'invisible après les fêtes, allez !

Angelin Preljocaj* : Topologie de l'invisible,
de Françoise Cruz, est un objet ambitieux. Un objet-livre complexe, dissimulé dans un étui de plastique transparent en nid d'abeilles, à couverture jaune rouge noir vert, à intercalaires et signets bleu rouge jaune, à petits cahiers rouge jaune vert encartés de noir, avec son DVD inséré dans le contreplat supérieur ; le tout conçu par Agnès Dahan et l'artiste Aki Kuroda, vieux compagnon de route de Preljocaj. C'est très joli.

Au menu, de petits essais, beaucoup de témoignages et de documents, des portraits (par Enki Bilal, par fabrice Hyber) et trois vidéos inédites en DVD (voir les autres DVD de Preljocaj disponibles), présentées à peu près dans l'ordre inverse de leur création : Annonciation (2002, création 1995, 24 min), Les Raboteurs (1988, 8 min), Un Trait d'union (1992, création 1989, 13 min). Ces pièces ont fait date dans la carrière de Preljocaj et ont été diffusées en leur temps sur Arte, du moins les deux premières. Comme elles sont très courtes, elles sont indissociables du livre qui les accompagne, où chacune est expliquée dans un petit cahier illustré.

Le livre se décompose ainsi :
- Introduction
cahier rouge, Annonciation.
- Littérature de la danse, plaidoyer pour la notation, pour laquelle Preljocaj se bat. C'est le morceau de bravoure de l'auteur. Preljocaj a adopté la notation Benesh.
cahier jaune, Les Raboteurs.
- Les Affluents. Témoignages de ceux qui "ont marché sur la planète Preljocaj" (Valérie Müller, réalisatrice ; Pascal Quignard ; Jean-Benoît Dunckel, musicien du duo Air ; Goran Vejvoda, compositeur ; Wilfried Romoli, danseur)
cahier vert, Un Trait d'union.
- Annexes. Biographie, liste des chorégraphies de Preljocaj, bibliographie (qui n'en est pas une, dommage - pourquoi ne pas avoir profité de l'occasion pour citer les précédents livres parus sur Preljocaj, comme celui de Thierry Arditti et de Dominique Frétard (Parade : genèse d'une création, Paris, Plume / Calmann-Lévy, 1993), ou celui d'Agnès Freschel et de Guy Delahaye (Angelin Preljocaj, Arles, Actes Sud, 2003) ?)

En fil rouge, des peintures inédites de Preljocaj. Oui, Preljocaj fait son coming out, c'est un scoop : il peint. Des scènes de boxe, sans doute d'après photo, des nus, la famille, son chat, peintures exécutées depuis 2005. Pour l'heure, le résultat reste du domaine de la curiosité.

Le ton de l'ouvrage est celui de l'hommage appuyé. L'auteur a la sagesse, souvent, de laisser parler Preljocaj. Mais le reste du temps, elle se veut inspirée et poétique. C'est là principalement que le bât blesse, car elle s'avère surtout grandiloquente. Cela commence avec le titre, et continue à l'intérieur, où se déploie presque à chaque page un éloge si outré qu'il finit par faire tort au chorégraphe. Morceaux choisis : "chorégraphe prolixe, visionnaire amoureux de l'extrême, il est sans conteste la personnalité, le talent le plus original de la danse contemporaine" (p. 11). C'est gentil pour les petits camarades ! Et loin d'être évident. Et Pina Bausch ? Et Anne Teresa de Keersmaeker ? Etc. ? Quel étrange hold-up sur la danse contemporaine ! "Domenico Veneziano, Fra Angelico, Piero della Francesca, Giotto, Lénoard de Vinci, Titien, Michel-Ange, Andy Warhol, Gérard Richter, Angelin Preljocaj, tous ont succombé au mystère de l'Annonciation" (cahier rouge). Sans commentaire... Ailleurs on apprend qu'avec ses Quatre saisons, Preljocaj "réinvente Antonio Vivaldi" (p. 163) ; qu'il a commis un Noces "que Stravinsky n'aurait pas renié" (p. 155), et un Eldorado "que Stockhausen revendiquera totalement comme étant la réponse à ses propositions" (p. 163). Ailleurs encore, Preljocaj se fait prophète : "Un trait d'union... est une oeuvre insufflée par la lecture de la nouvelle de Jean-Paul Sartre" (cahier vert). Le ridicule est atteint quand l'auteur, évoquant la biographie de Preljocaj, écrit : "quelques dates, précises comme des diamants ciselés, se poussent l'une l'autre, l'une engendrant l'autre histoire" (sic, p. 155).
D'autres traits agacent. "L'Annonciation, assène Françoise Cruz, "la scène la plus énigmatique de tous les temps, ouvre une ère nouvelle dans l'histoire de l'humanité" (cahier rouge). Si vous n'êtes pas chrétien, passez votre chemin ! Vous n'appartenez pas à "l'histoire de l'humanité".

Maladresse, flagornerie, naïveté ? C'est à ce point que je me suis demandé qui était l'auteur de ce livre. Selon la feuille de présentation, Françoise Cruz "vit et travaille à Paris. Elle a été journaliste dans le sud de la France pour un hebdomadaire et différents journaux". Lesquels, mystère. Pour le reste, elle paraît tout à fait inconnue. Du coup, comme le livre lui-même ne dévoile rien de sa genèse, on reste quelque peu perplexe sur son intention. Hélas, ce sont des questions que la presse ne se pose plus depuis belle lurette, à l'image de la non-critique de Pierre Assouline, dont le succès m'impressionne...
Mais qu'importe. Si vous êtes fan de Preljocaj, réservez tout de suite 120 euros sur votre budget de Noël pour acquérir ce collector dans toutes les bonnes librairies, ou attendez une occasion. 120 euros, ce n'est sans doute rien pour les habitués de l'Opéra, vers lequel Preljocaj lorgne depuis longtemps, mais pour les autres, c'est tout de même une somme.

Pour ma part, je retiens de cette Topologie le combat de Preljocaj pour la notation, son souci de se rattacher à une tradition (tradition écrite, tradition artistique), les vidéos des Raboteurs et d'Annonciation. La première a déjà étonnamment (joliment) vieilli : tournée à contre jour par Cyril Collard, agrémentée du minois de Florence Darel, alors à ses débuts, elle frissonne ; son gros grain terne tremblotte, on dirait une vidéo autochrome. L'Annonciation est magistralement filmée et montée, et la pièce en elle-même est très belle (c'est peut-être celle que je préfère chez Preljocaj). Quant à Un Trait d'union, j'y découvre un tas de fruits qui s'affiche à nouveau dans le tout récent Blanche Neige. Obsession cachée de Preljocaj ?

Françoise Cruz, Angelin Preljocaj : topologie de l'invisible, Paris : Naïve, 2008,  ill. n. et coul. + 1 DVD, [183] p., 30 cm, 120 euros

* Un tuyau pour briller dans les cocktails mondains : son nom, albanais, se prononce "Anndjéline Préliotzaï". Mais les Français, paresseux autosatisfaits, préfèrent dire "Anjlin Prellejocage" (bouh !)
Repost 0
Published by Jérôme Delatour - dans DVD nouveaux
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 23:35
Devinette :

Je sors en catimini
Je ne propose jamais de captation, toujours un docu
Je reçois plein de prix ronflants
Je suis promu par des institutions culturelles publiques françaises
Je ne suis pas disponible au cnd de Pantin
Personne ne peut m'avoir ni me voir car personne ne sait que j'existe.

Je suis...








Une vidéo de danse contemporaine.

Bon, en même temps, c'était trop facile !

Et le Lexique dansé de 59 min réalisé en 2002 par Jeannette Dumeix (avec la collaboration de Romain Cappello, Odile Duboc, Yves-Noël Genod, Emmanuelle Huyhn, Latifa Laâbissi, Jennifer Lacey, Laura de Nercy, Julie Nioche, Hervé Robbe, Loïc Touzé, Marc Vincent, Yoshifumi Wako) ne fait pas exception à la règle. Si vous êtes très motivé pour voir cette vidéo, commencez par deux extraits postés sur Dailymotion par son producteur, Baiacedez films. Et après, si vous voulez l'acheter ? Non, ne rêvez pas ! Vous pourrez juste la visionner sur 7HLS (7 Highlight Street, "le site des exclusivités cinématographiques"), pour 1,99 €...

Cette vidéo est soutenue par Unifrance ("accompagner, soutenir, valoriser, analyser… promouvoir le cinéma français") et par le ministère des Affaires étrangères (les fameux Paysages chorégraphiques, vous vous souvenez ?) Cela lui fait visiblement une belle jambe.
Repost 0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 15:47
Voilà pas moins de 9 DVD non vus ailleurs, et pour cause : la plupart semblent avoir été produits par le festival ImPulsTanz - je dis semblent car comme souvent, ces DVD sont décrits de façon très approximative. On apprécie en tout cas la publication quasi intégrale de l'oeuvre de Liquid Loft (Chris Haring) et de l'Apocalypse d'Ismael Ivo.

A saisir tout de suite... Prix entre 12 et 34 euros.


DORNER (Willi)

MAZY the films (2003), 20 min, Navigator Film (comprend : Notes on Mazy, System of Transitions, How do you want m.?)

GAIGG (Christine)

Trike Summer

HARING (Chris) - Liquid Loft

Kind of Heroes
Posing Project A / The Art of Wow, 60 min
Posing Project B / The Art of Seduction, 60 min
My Private Bodyshop
Running Sushi

IVO (Ismael)

Apocalypse (2006), 55 min 50, ImPulsTanz-Vienna & Theaterhaus Stuttgart
NEWSON (Lloyd) - DV8 Physical Theater

Three Ballets (2007), 158 min (comprend Strange Fish, Dead Dreams of Monochrome Men, Enter Achilles)


Retrouvez ici ma liste complète de DVD disponibles.

Repost 0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 16:00
Jakar_Legers_derangements_du_reel.jpg

Pendant trois ans, de 2003 à 2005, Michel Jakar a filmé tous les spectacles du festival Bellone Brigittines ; placé au milieu du premier rang, sans jamais bouger sa caméra. Michel Jakar n'est pourtant pas du genre à produire des captations. Découpé, entremêlé, samplé, le matériau brut recomposé par lui produit une nouvelle performance, Légers dérangements du réel, d'où jaillissent des permanences, des correspondances, les obsessions et les affres de l'homme contemporain, tiraillé entre chaos public et drame intime. Par ordre d'apparition, à peu près : nudité, violence médiatique, passivité, frontalité, spasmes, sainteté, fragilité des perles et du blanc, beauté, peau, sexe, lenteur, hiératisme, voiles, masques, fermeture, incommunicabilité, grimace, révolte. Il en résulte un raccourci poétique et charnel du monde actuel, un condensé de ce qu'un spectateur assidu peut encaisser.

Ce film a un grand frère encore inédit, Demain il fera jour (2003), qui tissait de la même manière les spectacles des deux années précédentes du même festival.
Cela fait quinze ans pour le moins que Michel Jakar réalise d'exceptionnelles vidéos autour de la danse contemporaine, dont chacune est un objet unique et singulier. Son site internet en propose de très beaux extraits ainsi que de magnifiques photographies (trop petites !).
Dans le Silence du rouge (1992), il mariait la voix du comédien Georges Génicot, le corps de Brigitte Asselineau et les espaces de l’ancienne Maison de la Radio de Bruxelles. En 1997, il signait Son image danse, reportage intime et inspiré autour des répétitions de Langage secret ou la naissance de l’être, collaboration singulière entre Michèle Noiret et Akarova (1904-1999), l'"Isadora Duncan belge". Une ode à la transmission, en quelque sorte. Et puis, il y a sa longue collaboration avec la compagnie Mossoux-Bonté (Rien de réel (1994), Injonction III (2002), Générations (2004)), dont ce nouvel opus est en somme le prolongement naturel, puisque Patrick Bonté co-dirige le festival Bellone-Brigittines.

Dans Légers dérangements du réel, on retrouvera quelques spectacles marquants des dernières années  et beaucoup d'artistes connus (Régine Chopinot, W. H. A. ; Jan Fabre, Quando l'uomo e una donna ; Pascale Houbin, A blanc ; Mossoux-Bonté, Générations ; Karine Ponties, Brutalis, Le chant d'amour du grand singe ; Lia Rodrigues, Ce dont nous sommes faits ; Hans van den Broeck, Almost Dark ; Pé Vermeersch, Blondes Have No Soul) ; d'autres moins connus mais qui gagnent à l'être, comme Ingrid von Wantoch Rekowski, dont l'A-Ronne II, inspiré de l'A-Ronne de Bério, sert de fil conducteur au DVD (où l'on voit également des séquences de Métamorphoses II d'Avila), ou bien le tandem Charlotte Vanden Eynde-Hugo Dehaes (Lijfstof, Map Me), dont j'ai parlé il y a bien longtemps et qui ne tourne pas assez en France.

Officiellement sorti le 25 juillet 2007, Légers dérangements du réel n'est véritablement disponible que depuis peu de temps, et rien moins (miracle) qu'à la Fnac et sur Alapage. - Et, par un mystère de la diffusion dont la danse contemporaine a le secret, chez Orkhêstra , distributeur spécialisé dans le jazz et la musique indépendante...
Dépêchez-vous de l'acquérir avant qu'il disparaisse : vous vous ferez plaisir, vous ferez oeuvre pie et inciterez Michel Jakar à publier quelques autres de ses merveilles.

Michel Jakar, Légers dérangements du réel, éd. Les Brigittines / Kamalalam Film, 2007, DVD PAL toutes zones, 57 min, versions française et anglaise, moins de 30 euros.
Repost 0
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 13:49
Dites, pour changer de la dernière PlayStation ou de l'oeuvre complète de Bach en 300 CD, que diriez-vous d'un coffret de 15 DVD de danse contemporaine ? Oui oui, j'ai bien dit 15 DVD, tout frais de juillet dernier.
Voilà ce que je vous propose :

Coffret paysages chorégraphiques en France

(7 DVD / 15 films)

DVD 1
Le corps silencieux - Emmanuel Vantillard 6’
Entropie - Jérôme Thomas 10’
Lexique dansé - Jeannette Dumeix 60’

DVD 2
Divagations dans une chambre d’hôtel - Philippe Barcinski, Dainara Toffoli 25’
La Madâ’a - Benjamin Silvestre 26’
Uzes Quintet - Catherine Maximoff 24’

DVD 3
L’homme qui danse - Rosita Boisseau, Valérie Urréa 59’
Kaspar Konzert - Sylvie Blum, François Verret 25’
Skull* cult - Christophe Bargues 25’

DVD 4
Josef Nadj, dernier paysage - Josef Nadj 51’
Paso Doble Agusti Torres 41’

DVD 5
Odile Duboc, une conversation chorégraphique - Laszlo Horvath 56’

DVD 6
Pavillon - noir Pierre Coulibeuf 24’
Somewhere in between - Pierre Coulibeuf 70’

DVD 7
Les pieds sur scène - Eric Legay 52’

Coffret paysages chorégraphiques dans le monde

(8 DVD / 8 films)

DVD 8
Les Ballets de-ci de-là - Alain Platel 110’

DVD 9
Corps, accords -Michel Follin 59’

DVD 10 _Cris de corps - Céline Serrano 52’

DVD 11
La danseuse d’Ebène - Seydou Boro 52’

DVD 12
Dominique Mercy danse Pina Bausch - Régis Obadia 56’

DVD 13
My lunch with Anna - Alain Buffard 58’

DVD 14
One flat thing, reproduced - Thierry de Mey 26’

DVD 15
Saburo Teshigawara, danser l’invisible - Elisabeth Coronel 57’

Alors, heureux ? Je vois, vous vous dites que ce n'est pas possible, c'est un rêve éveillé, allons, quinze DVD d'un coup, comme ça, ce serait trop beau, ça se saurait, il y a un truc...
Gagné !
Ces DVD (détail ici) font partie de l'"offre documentaire du ministère des Affaires étrangères (...) destinée exclusivement au réseau culturel français à l’étranger", à diffusion strictement non commerciale. En clair, ce n'est pas pour vous : vous ne pouvez pas les acheter, même à l'unité.
Quant à les voir... Avec un peu de chance, peut-être en apercevrez-vous un au hasard d'un festival de vidéo, en Grèce ou au centre Pompidou... Parce que pour l'instant, ils ne sont ni à la BnF, ni à la médiathèque du Cnd, ni à la Bpi. Et même ce faux frère de Google feint de ne pas les connaître (11 réponses pour le monde entier !). Si j'étais dans un mauvais jour, j'en concluerais que l'Etat continue de diffuser la culture comme dans les années cinquante, et que, rapport qualité-prix, sa méthode me paraît d'une souveraine inefficacité. Mais comme je suis dans un bon jour, je me contenterai de vous renvoyer, si vous le trouvez, à l'article de la revue annuelle (à diffusion strictement non commerciale...) Images de la culture (n° 22, juillet 2007), p. 44-77, qui célèbre la parution de cette admirable collection.
 
Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 11:46
NadjPasoDoble.jpg

Dans la catégorie DVD - pas - si - nouveau, mais passé - inaperçu - pour - cause - de - diffusion - improbable, j'ai nommé Paso doble, de Josef Nadj. Cette pièce, dans laquelle la danse rejoint les arts plastiques par le biais de masques de terre, a pourtant fait sensation au festival d'Avignon 2006, recueillant à la fois les suffrages du public et de la presse. Mais j'ai vu bon nombre d'amateurs sur Internet se demander où se procurer le fameux DVD.
C'est assez simple, même s'il est effectivement introuvable chez les "grandes" (on devrait plutôt dire "grosses") librairies en ligne comme Al...ge ou Am...on pour ne pas les citer.
Voici sa fiche signalétique, reconstituée tant bien que mal car vous ne le trouverez nul part décrit de façon complète : Miquel Barceló, Josef Nadj, Paso doble, 41 min, réal. Bruno Delbonnel et Agusti Torres, 2e éd., 2007, 18 euros.
Il est y est question d'argile : il est donc vendu dans la grande (et grosse) librairie française spécialisée dans la céramique, dont le catalogue se trouve sur Ceramique.com. Il suffisait d'y penser !

NadjDernierPaysage.jpg
Ensuite, ce DVD est produit par les Poissons volants, petit éditeur indépendant installé dans le 10e arrondissement de Paris, et figure sur son catalogue en ligne. La fiche des Poissons volants indique qu'on en est à la 2e édition, le produit a donc quand même réussi à s'écouler.

Aux mêmes Poissons volants, Josef Nadj a fait paraître un autoportrait intitulé Dernier paysage, 51 min, publié sur DVD avec Les Caméléons de Laurent Chevalier au prix de 25 euros.
Repost 0
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 14:17
Kontakthof-DVD.jpg
Sur ce coup, j'ai presque cinq mois de retard. Mais je gage que je ne suis pas le seul à qui ce petit événement aura échappé, la presse n'en ayant pour ainsi dire pas parlé.
Le 8 juin 2007, l'Arche éditeur a publié en DVD une captation de Kontakthof faite en 2001, avec un livret quadrilingue de 144 pages. C'est la première fois qu'une oeuvre de Pina Bausch paraît en DVD. Celui-ci est disponible dans toutes les grandes librairies en ligne au prix de 39 euros.

Retrouvez ici ma liste des DVD de danse contemporaine disponibles.

Repost 0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 15:51

Jusqu'ici seulement disponibles sur de vieilles cassettes, deux productions vidéo de Rosas ont reparu, le 12 avril dernier, en DVD. On peut les acheter un peu partout ou sur le site de la compagnie pour 25 € : 

  • Rosas Shorts, 2007, 40 min, trois courts métrages basés sur des chorégraphies d'Anne Teresa de Keersmaeker (Monoloog van Fumiyo Ikeda op het einde van Ottone/Ottone (1990, 6 min, NB), Rosa (1992, 16 min, NB), Tippeke (1996, 18 min, coul.)
  • Hoppla !, 2007, 52 min, deux films basés sur Mikrokosmos (1987) et Quatuor n° 4 (Bartok).

Retrouvez sur mon blog tous les DVD de danse contemporaine disponibles.

 

Repost 0
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 13:23
Voici deux DVD récents que je viens d'ajouter à ma liste des DVD disponibles :

Rien ne laisse présager de l'état de l'eau (2006), 108 min, CRDP de Franche-Comté, Besançon / Contre Jour - CCN de Franche-Comté : captation du spectacle (60min), "parole dansée", présentation du spectacle (42 min), interviews de danseurs (6 min), 15 eur.

« Odile Duboc, projets de la matière : mémoire(s) d'une oeuvre chorégraphique » de Julie Perrin, coédition CND/Presses du Réel (2007), 30 eur., livre accompagné d'un DVD contenant la captation de Projets de la matière, mise en images par Laszlo Horvath en 2003 (extrait sur le site des Presses du réel).

Repost 0
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 22:25
Si les spectacles d'Ann Liv Young ne font pas l'unanimité, la jeune chorégraphe américaine a du moins compris l'attente du public : des enregistrements de spectacles sur DVD, qui permettent de voir des performances que l'on n'aurait pas eu l'occasion de voir en live.
Ainsi donc, tout en augmentant ses ressources potentielles, Ann Liv Young accroît sa vidéographie de ses derniers spectacles en tournée :
Solo, 20 min, dans ses trois versions de Hollande, Vienne et Berlin,
Snow White, 45 min.
Comme ses précédents DVD, ceux-ci sont à commander directement sur le site de la chorégraphe.
Repost 0

Articles Récents

Festivals & cies

Quelques festivals...


Hiver


Artdanthé (Vanves, entre novembre et mars)
Faits d'Hiver (Île-de-France, janvier)
Tanztage Berlin (janvier)
SzólóDuó Tánc Nemzetközi Fesztivál (Budapest)
Escena contemporanea (Madrid, janvier-février)
Vivat la danse ! (Armentières, février)
Tanzplattform (février, Allemagne)  
DañsFabrik (Brest, février-mars)
Les Hivernales d'Avignon (Avignon, février-mars)
Tanz Bremen (Brème, mars)
Les Repérages (Lille, mars)
Biennale nationale de danse du Val-de-Marne (mars-avril)

Printemps


Biennale de danse de Charleroi (mars-mai)
Freedance
(Dniepropetrovsk, Ukraine, avril)
Brasil Move Berlim (Berlin, avril)

Springdance (Utrecht, avril)
La danse de tous les sens (Falaise, mai)

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Île-de-France, mai-juin)

Festival TransAmériques (Montréal, mai-juin)
Tanec Praha
(Prague, juin)
Dance Week Festival (Zagreb, juin)
Uzès Danse
(Uzès, juin)
Latitudes contemporaines (Lille, juin)
Alkantara festival (juin)
Zawirowania (Varsovie, juin)

Eté


Festival de Marseille (juin-juillet)

Montpellier danse (Montpellier, juin-juillet)
Festival d'Avignon (Avignon, juillet)
L'Eté des Hivernales (Avignon, juillet)
ImPulsTanz (Vienne, juillet-août)
Paris quartier d'été (Paris, juillet-août)
Internationale Tanzmesse nrw (Düsseldorf, août)
Tanz im August (Berlin, août-septembre)

Automne


Biennale de la danse (Lyon, septembre)

Le Temps d'aimer (Biarritz, septembre)
Plastique Danse Flore (Versailles, septembre)
Dansem (Marseille, septembre-octobre)
Sidance (Séoul, septembre-octobre)
iDans (Istanbul, septembre-octobre)

Ciało/Umysł (Varsovie, septembre-octobre)
Festival d'Automne (Paris, septembre-décembre)
Les Eclats chorégraphiques (Poitou-Charentes, octobre)
Tanzhautnah (Cologne, octobre)
123Tanz (Hall, Autriche, octobre)
Tanztendenzen (Greifswald, octobre)
Bøf (Budapest, octobre)
Panorama de dança (Rio de Janeiro, octobre-novembre)
Dance (Munich, octobre-novembre)
Fest mit Pina (Allemagne, novembre)
Euro Scene Leipzig (novembre)
Les Inaccoutumés (Paris, novembre-décembre)
Decemberdance (Bruges, décembre)

Dates variables


DatanzDa (Zürich)
Les Grandes traversées (Bordeaux)
Ikonoclaste (Wuppertal)
Junge hunde (Kanonhallen, Danemark)



... & compagnies


cie l'Abrupt (Alban Richard) VID
Absolutamente (Jesus Sevari)
AIME (Julie Nioche)
Aitana Cordero VID
Alias (Guilherme Botelho)
Ann Liv Young DVD
Anna Halprin
Ann van den Broek VID
cie Ariadone (Carlotta Ikeda) VID
Arthur Kuggeleyn + Co.
As Palavras (Claudio Bernardo) VID
Association Achles (David Wampach) VID
Association Edna
(Boris Charmatz)
cie Caterina Sagna VID
cie Cave canem (Philippes Combes) VID
cie Christine Le Berre
cie C.Loy (Cécile Loyer) VID
Corps indice (Isabelle Choinière) VID
cie Dans.Kias (Saskia Hölbling) DVD
cie DCA (Philippe Decouflé) VID
Deja donne
(Lenka Flory et Simone Sandroni) VID
Digital Video Dance Art (Iker Gómez) VID
Dorky Park (Constanza Macras) VID
Editta Braun Company VID
Erna Omarsdottir VID
cie Felix Ruckert
Les Gens d'Uterpan (Annie Vigier/Franck Apertet)
cie Gilles Jobin DVD VID
cie Greffe (Cindy van Acker)
Groupe Noces (Florence Bernad) VID
Hors Commerce (Hélène Cathala) VID
cie Isabelle Schad
Jeremy Wade
cie Jocelyne Danchik VID
cie Jours tranquilles (Fabrice Gorgerat)
cie Kataline Patkaï
Katharina Vogel VID
Kekäläinen & Company
cie Krisztina de Châtel DVD
Kwaad bloed vzw
(Charlotte vanden Eynde & Ugo Dehaes)
L1 danceLab (collectif hongrois)
La BaZooKa VID
La Ribot DVD
La Ventura et cie (Anna Ventura) VID
La Zampa (Magali Milian-Romuald Luydlin) VID -> photos
cie L'Explose (Tino Fernández)

cie Li-Luo (Camille Mutel) VID
Liquid Loft (Chris Haring) VID
Marcela Levi VID
cie Marie Chouinard
VID
Márta Ladjánszki VID
Mette Ingvartsen VID
MHKArt (Meryt-Halda Khan) VID
Michèle Noiret VID
Mossoux-Bonté DVD VID
Niko Raes VID
Olga Pona VID
cie Pal Frenak
Perrine Valli
Pé Vermeersch VID
cie Philippe Saire
cie Post-Retroguardia (Paco Dècina)
Quasi Stellar (Apostolia Papadamaki)
Re.al (João Fiadeiro) VID
Real dance Super Sentai (Ines Birkhan & Bertram Dhellemmes)
cie Rosalind Crisp
VID
Rosas (A. T. de Keersmaeker) DVD
RoseAnne Spradlin Dance
Sinequanon VID
Sol Picó
Superamas VID
cie Thor (Thierry Smits) VID
cie Toufik OI VID
Troubleyn
(Jan Fabre)
Ultima vez (Wim Vandekeybus) DVD VID
United-C (M. van der Put / P. Roelants) VID
Virginie Brunelle

Viviana Moin
XLproduction (Maria Clara Villa-Lobos) VID
Yasmeen Godder VID
Yves-Noël Genod

VID